Accueil » Game of Rôles :«l’émission concentre énormément d’énergie positive »

Game of Rôles :«l’émission concentre énormément d’énergie positive »

Par Lenaic Leroy
Game of rôles

Game of Rôles. Derrière ce nom qui interpelle quiconque a allumé un écran ces dix dernières années, une émission qui a le vent en poupe sur Twitch. 

Game of Rôles, c’est du jeu de rôle en direct, un divertissement plein de rebondissements, qui repose davantage sur la qualité de sa narration que sur l’opulence de sa production. Pourtant, par ses traits minimalistes, la réalisation de Game of Rôles est un excellent modèle de ce qui marche aujourd’hui sur Twitch. 

On retrouve de nombreuses autres émissions qui reprennent le modèle comme La Bonne auberge ou Tablequest. Elles rencontrent un grand succès, mais Game of Rôles, c’est un modèle à suivre par sa plus longue expérience et son succès incontestable. 

L’émission est portée par Gozulting, société de production très présente dans l’événementiel esportif, ainsi que par la figure de MisterMV, streamer bien connu de la plateforme. FibreTigre, le créateur de l’émission a réussi avec son équipe de joueurs composée de Daz, Lâm Hua et Lydia, à constituer une communauté qui ne cesse de s’agrandir. 

Aujourd’hui, Game of Rôles, c’est plus qu’une émission, puisqu’elle se décline dans des formats hors-série, une campagne fantaisie, une autre en partenariat avec le média Madmoizelle et Game of Rôles – Les Deux Tours. En comprenant les 4 premières saisons de l’émission sur la JVTV et LeStream ainsi que l’émission Game of Rôles Stars, il y a de quoi s’occuper plus d’une soirée. 

Je me demande aujourd’hui comment fonctionne Game of Rôles, quelles sont ses difficultés et peut-être les obstacles que rencontre l’émission pour continuer d’exister.

FibreTigre et Victor, réalisateur de l’émission chez Gozulting, ont accepté de jouer le jeu de l’interview et mieux encore, de le faire en live sur Twitch. Exceptionnellement sur Esport Insights, vous avez la possibilité de découvrir l’interview dans son format d’origine. Comme toujours, l’interview est disponible dans son format écrit à la suite de la vidéo. Bonne lecture ou bon visionnage ! 

 

Separateur webp

 

Salut Fibre et Victor ! Je suis bien embêté, car d’habitude je demande une présentation, mais tout le monde connaît Fibre sur cette chaîne.

Néanmoins, je suis curieux de savoir où commence l’histoire de FibreTigre, lorsque tu as reçu ton kit d’initiation l’œil noir, ou lorsque vers 2010, tu as commencé à être présent sur le web ?

FibreTigre : « Je joue au jeu de rôle depuis que je suis tout petit, en grandissant avec des potes, toujours dans le style que vous connaissez. J’avais même commencé à le faire avant que le streaming émerge des Twitcam de nos parties de jeu de rôle. La naissance du nom Fibretigre est venue vers 2010 au même moment ou mon activité, c’était le jeu vidéo. Je fabriquais des jeux vidéo et je faisais du consulting, du narrative design.

Dans un podcast avec Lâm Hua : Studio 404, on a fait un jeu de rôle auquel il a accroché. Il travaillait à l’époque chez la JVTV, c’est pour ça qu’il a proposé un concept d’émission à Frédéric Luu « Trunks », ce qui a donné Game of Rôles. Je me suis spécialisé là-dedans parce que naturellement, on se concentre sur ce qui fonctionne et c’est le cas de Game of Rôles. 

Je me tourne vers Victor qui est peut-être moins connu des spectateurs, tu es aussi présent depuis un moment sur le Web avec la FroggedTV du côté de Dota et sur des productions d’abord chez Webedia puis désormais chez Gozulting. Pour toi la production d’émission, c’est une accumulation de ces expériences ou un choix de parcours ?

Victor : « À la base, je suis casteur de jeux vidéo. Je commente des parties comme Thierry Roland, mais sur Dota. Je ne gagnais pas ma vie et mes parents m’ont poussé pour faire quelque chose. J’ai rencontré quelqu’un d’incroyable, Frédéric Gau qui m’a embauché au départ chez Gaming Live et après chez Webedia. C’est grâce à lui que je suis devenu réalisateur là-bas. 

J’ai rejoint Gozulting pour le major de Dota 2 à Disneyland Paris, depuis on fait plein de projets et on a récupéré Game of Rôles pour plusieurs raisons : on est très proche de MisterMV que nous apprécions beaucoup par notre passé commun chez Gaming Live. Avec le rapprochement entre MisterMV et Fibre, c’était normal que l’on soit dans la discussion.

Moi, j’étais déjà un gros fan de l’émission et je voulais faire quelque chose avec Fibre. D’autant plus que j’avais été présent à la genèse du projet sur la JVTV au côté de Frédéric Luu « Trunks ». Chez Webedia, c’était une nouvelle émission, une de celles avec le plus de moyens, malgré ce que l’on pouvait en penser. « 

Fibre, Game of Rôles, avant même d’exister, c’était une émission avec un coût de production qui était relativement important en comparaison avec le reste du secteur : comment tu imaginais Game of Rôles à ce moment-là ?

FibreTigre : »De mon côté, l’élément déclencheur, ce n’est pas l’actual play Critical Role que je n’avais pas vu à l’époque, mais un film Islandais que j’aime beaucoup : Astropia

Le pitch est assez simple : Une blonde caricaturale est mariée à un gangster qui va en prison. Elle n’a plus rien pour vivre et le seul job qu’elle trouve, c’est vendeuse dans un magasin de jeu de rôle. Elle n’y connaît rien, mais vu qu’il s’agit de nerds et qu’elle est plutôt belle, les affaires tournent. Le gérant va lui faire jouer une partie de jeu de rôle et dans cette scène, les murs de la salle tombent, ils sont au beau milieu d’un champ de bataille avec des orcs, etc. Je trouvais la scène super et je me suis dit qu’il fallait que l’on filme une partie de jeu de rôle. 

À ce titre, j’ai commencé à filmer une campagne de Warhammer en Twitcam, mais à l’époque, j’avais quelque chose comme 50 followers. « 

Victor : » C’est quoi un Twitcam ? « 

FibreTigre : « C’était un plug-in Twitter qui permettait de brancher ta caméra. En faisant un tweet, les gens pouvaient voir ce qui se passait sur ta caméra. « 

Victor : « Ah c’était des lives. « 

FibreTigre :  » C’était des lives Twitter, mais avant qu’il y ait Twitch. C’était ultra bizarre, on appelait ça une Twitcam. J’avais une caméra pourrie, mais au moins, je montrais du jeu de rôle. Ça a permis d’essuyer les plâtres. 

Parce que je travaillais dans le jeu vidéo, j’ai eu l’occasion de me rendre en Corée à Busan. Sur place, je rencontre un musicien français qui m’explique qu’il bosse avec un gars super drôle, Xavier Dang.  À l’époque, MisterMV n’était pas aussi connu, je finis par le rencontrer au moment où il quitte la JVTV. On mange ensemble en face de Webedia et le courant passe super bien entre nous. 

Je lui ai proposé de faire la campagne impériale de Warhammer chez Webedia, de le filmer en live sur ce nouveau support qu’est Twitch. Il réfléchit et me dit banco, mais avec son départ de Webedia, on a d’abord investi les locaux de Gaming Live. On monte une première équipe avec Daz, MisterMV, Gnoutte et Clara Kane.

L’émission mute vers un spectacle d’improvisation.

On a fait des pilotes très espacés qui ont été très importants. MisterMV, qui connaît bien Twitch, m’a fait des retours qualitatifs en m’expliquant que : « là, il n’y a plus de rythme, là les combats, on ne va pas faire durer, là le shopping, on va le passer sinon on va perdre des gens ». On a fait plusieurs émissions comme ça, c’était très sommaire avec trois caméras qui ont filmé ces pilotes. C’était aussi le moment pour Daz de découvrir le jeu de rôle, il est revenu chez Studio 404 en demandant que je fasse un jeu de rôle avec eux. C’est par une autre personne que l’information est remontée jusqu’à la JVTV. 

Il faut savoir que MisterMV est une personne très perfectionniste. Si le contenu n’est pas parfait, ce n’est pas en ligne. C’est une de ses caractéristiques. On avait commencé à faire une chaîne Twitch qui s’appelait Univers 1D100, mais c’est à cette période qu’il a eu une fille. J’ai reçu une proposition de la JVTV pour l’émission. J’ai écrit à MisterMV, car ça faisait deux ans et je voulais que Game of Rôles sorte. Je lui ai dit que j’allais commencer avec Webedia, mais que tôt ou tard, je reviendrai vers lui, et c’est littéralement ce qui s’est produit. « 

Victor tu étais chez la JVTV durant ces événements, comment as-tu vu l’arrivée de cette nouvelle émission ?

Victor : « À ce moment j’étais réalisateur et je faisais déjà un peu de tout, car c’est un milieu où il faut être polyvalent. Quand Game of Rôles a commencé, tout le monde voulait faire l’émission. Du jeu de rôle sur Twitch, personne n’en avait fait, c’était dans le nouveau plateau de Webedia et il y avait des moyens. Du côté de la production, ça donnait vraiment envie de faire partie de l’émission. « 

Dans une interview de 2019, tu disais ces mots : « Pourquoi pas à 23h sur France 4, voir du jeu de rôle bien filmé, bien mis en scène. C’est le futur du divertissement. » Fibre, quelles étaient tes ambitions au lancement de Game of Rôles ?

FibreTigre :  » Je vais redonner la mise en contexte de cette phrase. Il se trouve qu’en plus du jeu vidéo, à l’époque, je faisais aussi de la série télé. France 4 avait accepté puis refusé une série télé parce qu’ils avaient changé d’orientation et de ligne éditoriale. C’était un clin d’œil et depuis 2019, il s’est passé bien des choses. Depuis, les grands networks comme TF1, Arte ou France Info se sont intéressés à Twitch. 

Aujourd’hui, si je devais raffiner mon propos au vu de mon expérience et mes connaissances du monde, je dirais que nous sommes actuellement dans une étape intermédiaire.

Critical Role, c’est un actual play avec des acteurs voix très talentueux et une belle production, mais à côté de ça, ils font du jeu de rôle classique. Ce qui était un peu Game of Rôles au tout début, un jeu de rôle classique a ma sauce, mais qui a évolué. 

Game of Rôles saison 2

Au lancement de Game of Rôles, une table et une peau de loup synthétique, mais déjà un succès auprès du public. Source : @gofroles

Je n’ai plus d’écran de maître de jeu, depuis début janvier, je n’ai plus de notes papier. On fait relativement peu de jets de dés, certaines règles ont été modifiées et nous avons intégré une musicienne à la production. L’air de rien, l’émission mute vers un spectacle d’improvisation.

Découvrez  Velahan :"ZQSD Productions a déjà dépassé toutes mes attentes"

On pourrait dire avec une certaine ambition que Twitch peut être meilleur que la télévision. Pour moi, cela reste une scène de théâtre ou de concert. Au-delà de 30 000 spectateurs, les interactions sont impossibles. La plateforme a sa propre masse critique de spectateurs, contrairement à la télévision qui annonce des chiffres Médiamétrie qui gravitent toujours autour des millions de spectateurs.

Je ne sais pas si c’est un spectacle qui peut être compréhensible par les spectateurs de la télévision. De mon point de vue, c’est génial en tant qu’auteur de pouvoir écrire une histoire et de la voir se jouer quinze jours plus tard. Il n’y a aucun autre secteur d’activité qui permet de voir ça. C’est un média qui est encore en mutation ; j’adore travailler avec Victor et Gozulting, on a une bonne ambiance, mais rien n’empêche qu’un jour on trouve le jeu de rôle ringard et qu’on change de projet. « 

On va faire ensemble un exercice de pensée. En abolissant les contraintes techniques et financières de Game of Rôles, qu’est-ce que vous aimeriez faire avec l’émission ? 

FibreTigre : « Pour le moment, j’ai besoin d’expérimenter pour faire progresser l’émission. On ne manque pas d’idées : faire l’émission autour d’un feu de camp, dans un commissariat de police, dans un tribunal. J’aimerais vraiment tester cette année : un Game of Rôles qui n’est pas autour d’une table. Les gens peuvent être dans un canapé et se raconter des trucs, se lever pour noter des éléments sur un tableau, prendre une bière, être moins figés dans l’image de la table de jeu de rôle. 

En terme de visuel et de VFX on a beaucoup de propositions. Récemment, on a reçu une proposition d’OP pour un manga ; on pensait à la possibilité de filmer en noir et blanc, d’ajouter un fond vert pour intégrer des décors et un filtre Snapchat sur les joueurs pour faire un rendu animé. 

L’idée, c’est de créer le divertissement du futur sans oublier les codes de Twitch. Si demain, on fait du Julie Lescaut super scripté, sans interactions avec le chat, cela n’a aucun intérêt. »

Victor : » Je suis en accord avec Fibre sur la disparition des éléments du jeu de rôle. Je me demande si on va continuer de filmer les dés pour la prochaine saison, on peut seulement afficher le résultat. On laisse de plus en plus Fibre improviser, et la magnifique table de Game of Rôles réalisée par Mythic Wood va probablement disparaître. 

Ce que j’aimerais beaucoup apporter, c’est de l’infographie dynamique. Je viens de l’esport et devant un match de Counter-Strike ou de Dota, on a tout de suite toutes les informations, c’est à la personne de choisir ce qu’elle va retenir. Il faut juste qu’elles restent lisibles sans être envahissantes.

Pour Game of Rôles, cela pourrait se concrétiser par les points de vie du joueur qui sont affichés au-dessus de lui, son pseudo, son inventaire, plein d’éléments qui apportent des informations au spectateur. Je pense à la possibilité d’intégrer un chronomètre en réalité augmentée pour apporter de la tension dans la narration. Que l’on soit assis à une table ou pas, ce sont des informations que Fibre ou les joueurs ne donnent pas et qui peuvent être importantes pour la compréhension de l’histoire. 

L’idée c’est de créer le divertissement du futur sans oublier les codes de Twitch. 

Un autre élément, je pense à toutes les personnes qui suivent Game of Rôles sans regarder l’émission. Pour ma part, les deux fois où je n’ai pas été à la réalisation, j’ai rattrapé sur mon deuxième écran en faisant autre chose. C’est très important que l’ambiance sonore soit parfaite et nous avons encore du mal à le faire. Pourtant, Adrien et Charles font un super travail de ce côté, mais Fibre improvise plein de choses. S’il dit qu’il y a des chats, il faut un bruitage qui va avec et parfois, on n’a pas l’élément sous la main. « 

Fibre : « La qualité sonore, c’est complexe parce que de notre côté on vient du monde du podcast. On travaillait avec des horlogers suisses du son, alors que la plupart des radios mettent les potards à fond pour que les auditeurs dans la voiture entendent quelque chose malgré le moteur et la circulation. 

Les audiophiles qui écoutent Game of Rôles, pas sûr qu’ils existent. Je suis content de nos résultats, le seul élément que je veux travailler, c’est l’absence de silence. Particulièrement pour l’émission Game of Rôles – les Deux Tours, l’objectif, c’est de ne pas avoir quelqu’un de perdu dans ces notes. J’ai des joueurs incroyables qui prennent la parole dès qu’ils me voient perdu dans mes notes et on évite à tout prix le blanc. « 

J’aime beaucoup l’intégration du thème de Mic à chaque fois qu’il bricole, c’est un ajout qui apporte pas mal à l’ambiance.

Fibre : « Je peux te donner un exemple du travail fait à chaque séance. J’arrive avec un détail des lieux et des ambiances que l’on va pouvoir rencontrer durant l’émission pour que la production s’équipe. Ils choisissent des ambiances lumineuses et sonores testées avant de prendre le direct. C’est une part importante du travail réalisé en amont. »

Lorsque le projet Game of Rôles est arrivé chez Gozulting, vous avez intégré des connaissances de vos précédentes productions ou inversement : Est-ce que Game of Rôles a influencé certaines de vos nouvelles productions ? 

FibreTigre : « Le passage avec Gozulting, c’était un changement dans la continuité. Game of Rôles a une signature, table sur fond noir. C’était comme ça dès le début, alors que d’autres émissions ont des décors. On a gardé cette signature avec Gozulting ou Webedia. On a eu pas mal de changements, parfois invisibles, et Gozulting comme John Hammond a dépensé sans compter. « 

Victor : « Le fond noir, c’est bien, mais c’est vite redondant. Je voulais de la couleur derrière les joueurs et vous pouvez le voir sur le dernier épisode, lorsqu’ils combattent le pharaon, c’est rouge parce que l’instant est critique. 

game of roles saison 6

L’arrivée des équipes de Gozulting à la production de l’émission à renouveler l’identité visuelle de l’émission avec des lumières adaptées aux ambiances.

Qu’est-ce qu’on a amené de l’esport, finalement pas grand-chose. Ça reste avant tout une émission de discussion, le seul élément que l’on va apporter, c’est l’infographie qui apportera des informations complémentaires. Pour les auditeurs, cela n’aura pas d’intérêt, mais pour ceux qui regardent, c’est un vrai plus.

FibreTigre :  » Le premier épisode que l’on a produit ensemble, à la fin sur l’île du roi-sorcier dragon, Adrien avait mis une musique angoissante et les décors avaient viré au rouge. Même moi, j’étais tendu par l’ambiance, je me disais : « c’est quoi ce suspense de fou ! »

Aujourd’hui, je me suis un peu habitué au miracle, mais c’est vrai que la production qui a été ajoutée par Gozulting est vraiment folle. « 

Il y a un sujet qui va nous prendre un peu de temps et que j’aimerais évoquer ensemble, le financement de Game of Rôles. Pour clarifier un peu, aujourd’hui Game of Rôles, c’est combien de personnes ?

Victor : « De manière très transparente, on a trois personnes en technique : un réalisateur, un ingénieur du son et quelqu’un à la lumière. En plus de la technique, on a Alba pour la musique, Ouiche au maquillage et Fredo les bonnes affaires en producteur. On a Xavier à la communication, c’est lui qui fait notamment tous les clips, les sondages Twitter, etc. Il y a toute l’équipe à l’écran, Daz, Lydia, MisterMV, Lâm et Fibre.

Hors du plateau, il y a aussi Foxy qui travaille sur le précédemment en début d’épisode et Nyo qui a fait la direction artistique et les assets de l’émission. 

FibreTigre : « Il y a aussi de l’autre côté du miroir ceux qui produisent les scénarios et aussi Atomium qui réalise les vignettes pour les vidéos après l’émission. Quand on regarde l’agrandissement de l’équipe dans sa chronologie, au départ avec la JVTV, j’ai jamais trop compris le business modèle. 

Pour Webedia, Game of Rôles, c’était une émission très chère. On était très peu payés, mais il y avait beaucoup de monde autour de la table. Il fallait défendre le projet, car on pouvait nous dire que le mois suivant tout s’arrêtait. L’émission devait payer 7 ou 8 personnes tandis que Webedia pouvait choisir de payer un Xari pour jouer à la console. C’était assez compliqué, car on était l’émission la plus ambitieuse et la dernière roue du carrosse. 

Victor : « Ce n’était pas forcément le cas au lancement de Game of Rôles mais c’est rapidement devenu vrai.

FibreTigre : « Concrètement, on avait des micros tant que personne de plus important en avait besoin. Malgré ça, on était l’émission qui faisait le plus d’abonnés de Webedia. Il arrivait qu’une émission atteigne 400 abonnés, c’était un bon indicateur de la fidélité du public, mais ils n’ont jamais réussi à le vendre aux commerciaux. 

Le jour où Game of Rôles va s’arrêter, je ne vais pas verser une larme.

Quand une société voulait faire de la promotion, c’était beaucoup plus simple pour les équipes commerciales d’appeler des influenceurs comme Squeezie plutôt que de mettre en place un jeu de rôle autour du produit. Ils recherchaient quelque chose qui soit simple et cher. On a été complètement mis de côté, jusqu’à ce que Gregory Camacho réussisse à vendre un Game of Rôles Doom. 

J’avais dû traduire tout le contenu en anglais, être très minutieux, car Bethesda avait mal vécu une tentative de jeu de rôle qui avait raté aux États-Unis. Tout était prêt pour le 20 mars 2020, mais le début de la pandémie a forcé l’annulation du projet. Pour moi, c’était un coup dur, mais l’émission a quand même réussi à convaincre à nouveau la direction. On a eu droit à un horaire hebdomadaire le vendredi soir pour la saison 4.

Après ça, nous avons terminé notre partenariat avec Webedia et nous avons repris avec MisterMV et Gozulting. On a eu plusieurs occasions de faire des OP avec Monster Hunter ou League of Legends. Cette année, c’était aussi l’opportunité de vendre l’émission Game of Rôles pour ce qu’elle est. « 

Déjà en mars 2020, tu disais : « À chaque lancement d’un Game of Rôles, on ne sait pas s’il s’agit du dernier alors on fait comme si ça l’était ».

FibreTigre : « Aujourd’hui encore ! *rire*

Découvrez  Krok : « Je veux donner la voix aux spectateurs »

C’est là où je voulais en venir. Lors de la dernière de l’émission, tu as annoncé une réunion importante pour parler de la suite de Game of Rôles. 

FibreTigre : « Fredo nous rassure parfois en nous rappelant que l’argent ce n’est pas si important, mais le problème, c’est qu’on ne peut pas totalement en faire abstraction. Aujourd’hui, on produit de l’image positive, mais est-ce que cela rapporte vraiment ? 

Il faut un partenaire ou un sponsor qui soit capable de soutenir Game of Rôles, car c’est une émission très fragile. Je dis une bêtise, mais si demain, MisterMV a une autre priorité le mercredi soir, on ne fait pas l’émission. « 

Victor : « Demain Fibre dit qu’il en a marre… »

FibreTigre :  » Je ne pense pas. Un peu comme Victor, on va pousser le truc jusqu’au bout. Le jour où Game of Rôles va s’arrêter, je ne vais pas verser une larme. Ça aura été une super expérience et je serais sûrement content d’enfin pouvoir passer à autre chose, mais en attendant, je vais y aller à fond. 

Il y a l’idée qu’il faut profiter de la chance que nous avons de pouvoir réaliser une émission comme Game of Rôles. Alors profitons en le temps que cela dure, amusons nous autant que possible, car quand on travaille pour l’argent, c’est assez différent. « 

Avez-vous une vision d’ensemble sur l’évolution du public ?

FibreTigre: « Pour le final de la saison 6, nous avons fait 50 % d’audience en plus que la moyenne. On peut donc dire que les choses vont bien, on ne voit pas d’essoufflement avec le temps. Game of Rôles – Les Deux Tours, c’est une action caritative tellement tout le monde investit sans rien y gagner, mais qui permet d’avoir une manne conséquente de nouveaux spectateurs qui s’intéressent au format Twitch. 

Pour l’instant, tout est au vert pour nous. Avoir une émission qui fait 15 000 spectateurs à chaque soirée, c’est une bonne chose, alors on ne lâche rien. On a des coûts de production pour Twitch, mais on n’est pas non plus en train de filmer en extérieur sur un bateau à Marseille, il faut relativiser. « 

Victor, j’imagine qu’avec ton expérience de réalisation tu vois des solutions pour pérenniser Game of Rôles ? 

Victor : « Chez Gozulting, nous sommes trop fans de Game of Rôles. Je ne vois pas l’émission s’arrêter du jour au lendemain. Néanmoins, il ne faut pas le dire trop fort, car ce n’est jamais bon pour l’émission et ses partenaires. 

Forcément, le nerf de la guerre, c’est l’argent. Ne pas en perdre lorsque l’on produit un contenu que l’on aime ce n’est pas nécessaire. En revanche, je ne suis pas sûr qu’il soit nécessaire que Game of Rôles soit une émission qui se pérennise. 

Notre seul désir, c’est de promettre de nouvelles émissions et ça s’arrête là. 

Je ne me donne pas pour objectif de maintenir Game of Rôles 5 ans de plus. Peut-être que d’ici là, Fibre aura aussi fait le tour du sujet et nous aussi. On trouvera une autre manière de faire l’émission, je trouve que c’est bien quand les sujets évoluent. J’espère que d’ici là, on trouvera d’autres projets que ce soit pour Game of Rôles ou pour continuer de travailler avec Fibre. 

FibreTigre : « Je te rejoins totalement. Je ne veux pas être le gars installé qui fait des suites de suite. Game of Rôles est une émission qui a beaucoup changé. Si on était encore avec une table à 40 € et une peau de loup à 20 € dans le studio mixte de Webedia, dans ces conditions, j’aurais déjà arrêté.

C’est grâce à cette évolution que l’on a renouvelé l’émission et j’aimerais que l’on trouve des idées fictionnelles nouvelles. À l’avenir, si Gozulting ne se fait pas racheter et désire devenir un producteur de contenu qui va de l’esport à du contenu plus divers, ils auront besoin de créer de la fiction. Dans ce cas de figure, ils auront besoin de produire du contenu de fiction avec les codes de Twitch, une position dans laquelle je me verrais bien. 

Victor : « Je viens de voir dans le chat quelqu’un demander pourquoi pas un financement participatif ? »

Je suis persuadé qu’au vu de la communauté de Game of Rôles, on pourrait financer l’émission avec la communauté, mais je ne pense pas que ce soit la logique. On veut vraiment offrir ce contenu à la communauté et on préfère le financer par nos propres moyens. Je ne vois pas trop l’intérêt de demander l’argent du public. « 

FibreTigre : « Il y a des messages qui parlent d’une chaîne Game of Rôles dédiée. C’est pas idiot. Après tout, c’est le modèle adopté par Critical Role. D’après les leaks de Twitch, c’est la chaîne qui possède le plus d’abonnés au monde. Lâm a dit quelque chose que je trouve intéressant : « Ne nous focalisons pas sur Critical Role parce qu’il s’agit d’une anomalie inanalysable. »

final saison 5 madoxr

Pour le final de la saison 5, fini la table de jeu, bonjour au tapis volant grâce à la technologie XR du studio MadoXR.

Effectivement, il y a aussi des coûts d’échelle qu’il faut comprendre. Un streamer peut vivre des abonnés, même assez confortablement à partir d’un certain stade, mais une émission demande plus de ressources. Dans le cas où l’on obtiendrait le nombre suffisant, le jour où l’on perd une grande quantité d’abonnés, l’émission est gravement mise en danger. Les logiques sont différentes et c’est pour ça que l’on réfléchit plutôt en termes de partenariat financé.

Du côté du financement participatif, on le voit avec l’émission Rôle’n play, qui est obligé de faire un nouveau financement chaque année pour continuer d’exister. Il faut voir que c’est très fatiguant, il s’agit d’un travail à temps plein et ils sont obligés d’apporter des promesses au public. Nous, notre seul désir, c’est de promettre de nouvelles émissions et ça s’arrête là. 

On va revenir sur des questions de production et plus particulièrement d’investissement du public. Victor, tu avais il y a peu un échange au sujet des sondages Twitter que je trouvais très révélateur.

Victor : « C’est très facile d’investir le chat et en plus Fibre le faisait déjà avec l’intégration des abonnés. L’ajout des sondages a été l’objet d’une longue discussion entre nous. Fibre voulait utiliser Twitter pour obtenir de la visibilité et avoir la possibilité d’être en tendance. Je ne suis pas entièrement fan de la proposition, mais aucune ne me convient. 

Le plus simple reste le chat Twitch, mais cela va empêcher toute interaction pendant plusieurs minutes. L’application Twitch va exclure tous ceux qui ne l’ont pas installée, qui sont sur mobile sans compter les nombreux bugs et la difficulté de récupérer les données. Enfin Twitter, ça oblige les spectateurs à rejoindre une autre plateforme durant l’émission. Le plus simple, c’est de répondre à un tweet de Game of Rôles avec le hashtag. Les seuls qui vont voir ce tweet sont les abonnés de la personne qui suivent déjà Game of Rôles, ce qui limite beaucoup l’aspect contraignant et invasif du tweet. 

FibreTigre : « Ce qui est ouf avec Twitter, c’est qu’on arrive à mettre Game of Rôles en trending topic sur Twitter. »

Victor : « L’impact est énorme. Malheureusement pour Game of Rôles – Les Deux Tours, ce n’est pas le bon hashtag qui est arrivé en trending, c’est Paul-Jacques Charenton. Tout le monde se demandait qui c’était et indirectement, le public allait vers Game of Rôles – Les Deux Tours, mais c’est important de pouvoir faire valoir ce trending auprès des partenaires. C’est un choix purement commercial de faire des sondages sur Twitter. »

FibreTigre : « En tant qu’émission, être capable d’être en trending topic à chaque soirée de diffusion, c’est un véritable argument lors de négociations avec un futur partenaire. C’est une forme de preuve pour celui qui s’apprête à investir que la communauté est présente et réactive, il s’agit d’une véritable démonstration de force. 

Je sais que la question est redoutée par Victor, j’aimerais que l’on évoque ensemble la tentative d’intégrer des effets Snapchat sur une des émissions. Je comprends la démarche, apporter un support visuel pour permettre à un nouveau public de s’approprier l’émission et sa narration, mais est-ce la bonne solution ? 

Victor :  » Il y a une manière de faire pour Game of Rôles que j’aimerais respecter, que je partage avec Fibre, c’est de garder une identité visuelle minimaliste. Lorsque je lis un livre, j’imagine moi-même les décors et je veux laisser la liberté aux spectateurs de faire de même.

Les filtres Snapchat, c’est un assez bon compromis, car ils indiquent comment est un personnage sans aller trop loin et j’aime beaucoup l’idée. Le problème, c’est que le rendu n’est pas toujours top et que techniquement, c’est difficile. On va remettre en place les filtres pour la prochaine saison, je vais trouver une solution pour que cela se fasse. 

Fibre parlait plus tôt d’une potentielle OP pour un manga. Je trouve l’idée super, mais on doit trouver des solutions. Aujourd’hui, le dispositif est très gourmand et demande d’installer un PC sur chaque caméra pour ré-encoder l’image avec le filtre. C’est une grosse infrastructure et on ne peut pas l’utiliser pour tout et n’importe quoi. Il faut que l’on trouve le juste milieu. »

Être en trending topic, c’est une véritable démonstration de force.

FibreTigre : « Dès que l’on lance les filtres, les PC chauffent et sont très bruyants. C’est un premier problème, et c’est pour ça que l’on a limité le nombre de filtres pour notre premier essai. Enfin un deuxième point, je sais que l’émission est beaucoup plus écoutée que regardée.

Il y a un lobby du podcast qui veut écouter Game of Rôles dans la voiture, et heureusement, c’est Daz qui s’occupe de les mettre en ligne. Il prend son temps, ce qui permet généralement que ces personnes se rabattent sur Youtube voire viennent directement sur le live. L’intérêt pour nous, c’est que les gens regardent le live. On peut toucher de l’argent avec des podcasts, mais c’est 10 à 100 fois moins que ce dont on parle sur Twitch ou Youtube. 

Il y a un enjeu financier qui n’est pas à négliger et pourtant, le podcast de Game of Rôles fait partie des 100 podcasts les plus écoutés de France. Je crois que c’est aussi le premier podcast de fiction le plus écouté. C’est une émission qui est considérablement écoutée et qui produit peu d’argent sur ce modèle. C’est un enjeu que l’on connaît aujourd’hui et que d’autres vont peut-être connaître à l’avenir, comme Popcorn. Il faut que l’on soit plus que le deuxième écran, les gens doivent regarder pour savoir ce qu’il se passe, comme sur une série télé. « 

Découvrez  Streamer sur Twitch : à quel prix ?

Dans les formats que tu ambitionnes pour l’avenir de Game of Rôles, très peu semblaient s’adapter à l’audio. Je pense à l’OP sur la Roue du Temps dont tu as écrit le script, on s’approche un peu plus de ce vers quoi tu tends, mais on voit bien que pour l’auditeur, il y a assez peu d’intérêt. 

FibreTigre : « Ce qui est important avec le public des podcasts, c’est qu’ils sont très fidèles et l’offre est beaucoup plus réduite que sur Youtube. Tôt ou tard, ils tombent sur notre contenu et vont venir progressivement sur les vidéos. Tout est orienté, le stream de cette interview et tous les streams de discussion que je propose tendent vers un seul but : maximiser l’audience le soir de Game of Rôles. 

Les schémas fictionnels de demain, on peut en parler. Pour ma part, j’ai eu un projet financé par le CNC pour faire une sorte de pièce de théâtre filmée en direct sur Twitch. Les spectateurs choisissent les embranchements comme dans un livre dont vous êtes le héros, mais aussi les angles de caméra. Tout est possible et nous avons un grand territoire d’expérimentation.  Il faut aller plus loin et se demander : C’est quoi les codes de Twitch et par définition du jeu vidéo ?

En regardant bien un jeu comme GTA, on se rend compte que la caméra n’est pas à l’épaule, mais possède une certaine inertie et la reproduire sur un plateau Twitch serait un défi très intéressant. Pourquoi ne pas avoir des émissions en caméra subjective, des propositions qui doivent faire bondir Victor et Fred. 

Pour avoir discuté avec lui des possibilités qui existent dans le cas avec de très gros guillemets d’une OP pour l’armée, il a des idées qui sont incroyables parce qu’il a conscience de ce qui existe sur Twitch. Il faut bien comprendre l’écosystème, ce qui fonctionne en direct, sans temps mort, mais aussi quels influenceurs sont disponibles pour faire vivre une émission et à partir de là voir comment mettre en place des nouvelles idées intéressantes. 

En parlant de format, évoquons l’émission Game of Rôles – Les Deux Tours. Je me demande s’il est encore possible de développer le format plus loin sans abîmer la plastique de l’émission? 

FibreTigre :  » Au contraire, je pense que ce n’est que le début. Le tout premier jeu qui a déclenché l’intérêt de Lâm, alors qu’il détestait le jeu de rôle, faisait incarner aux joueurs quatre entrepreneurs qui partent faire fortune dans la Silicon Valley. On est loin de la fantasy ou de la science-fiction.  Moi, je crois au jeu de rôle analytique et pédagogique, exactement ce que l’on veut faire avec Game of Rôles – Les Deux Tours. 

Ce qui peut donner l’impression d’être coincé et très cadré, c’est notre partenariat avec France Info qui prend la chose très au sérieux. Il est interdit d’utiliser le conditionnel sur France Info, le cadre est strict mais très valorisant et qualitatif. Les deux pièces s’imbriquent, on ne produit peut-être pas l’émission aussi délirante que l’on voudrait, mais demain si notre partenaire était C8 avec Cyril Hanouna, on aurait plus de liberté de ce côté-là. 

L’émission à proprement parler, l’écriture du scénario, son apprentissage et l’animation, ça pèse vraiment très peu dans les paramètres complexes de l’émission. Rencontrer France Info, leur transmettre nos envies et leur faire accepter, c’était bien plus complexe et représente 90 % de l’iceberg. 

Durant cette première émission Game of Rôles – Les Deux Tours, avez-vous déjà repéré des pistes d’améliorations pour la suite ? 

Victor : « Il y aura des appels d’auditeurs, des streamers pour poser des questions adressées aux candidats en direct. Je pense que c’est un manque sur la première émission, on avait peu d’interaction au-delà du vote sondage. 

FibreTigre :  » Ce qui est bien, c’est que France Info est favorable à cet ajout. L’idée, c’est de faire une émission la plus conforme possible à nos espérances et qui respecte le cadre défini par France Info. 

Est-ce qu’au vu de la préparation et des ambitions portées, vous êtes satisfait du résultat obtenu sur Game of Rôles – Les Deux Tours ? 

FibreTigre :  » Oui, franchement, je regardais le travail mis en place par Gozulting pour monter la chaîne de Clément Viktorovitch en partant de rien. Obtenir l’autorisation de créer la chaîne et faire en sorte qu’elle ait une activité progressive pour supporter l’émission, c’était déjà un premier obstacle. Je voyais que Clément faisait des lives de discussions avec 2000 spectateurs. Je m’attendais donc à 4000 spectateurs et nous avons fait presque le triple sans soutien particulier de Twitch. 

Game of rôles les deux tours

En partenariat avec France Info et à l’occasion des élections présidentielles 2022, FibreTigre et Clément Viktorovitch ont inventés un jeu de rôle politique : Game of Rôles – Les Deux Tours.

Pour moi, l’audience était là et ce qui est extraordinaire, peut être suspect même, c’est l’absence de retours négatifs. Hors quelques personnes qui n’aiment pas les sondages, qui se sont sentis outragés par certains propos politiques, dans le fond, il n’y a eu aucun retour négatif. « 

 Tu évoquais la possibilité de hors-série en attendant la reprise de Game of Rôles : Tu envisages que certains formats ne soient pas dans des univers de fiction ? 

FibreTigre : « Il ne faut jamais oublier que lorsque l’on fait de la fantasy, on fait plus d’audience. C’est un fait, et il est inéluctable. Je pense au pauvre Zec qui veut à tout prix faire du post apocalyptique, mais qui doit prendre le chemin le plus difficile pour y arriver. Moi, je suis un écrivain de science fiction. Je ne fais pas de fantasy et cela ne m’éclate pas plus que ça, mais elle fonctionne. 

Cependant, MisterMV commence à me dire qu’il aimerait changer en ayant conscience que ça va nuire à l’audience. On a une communauté assez fidèle pour pouvoir changer et cela va même la renforcer en diversifiant notre offre. On va développer de nouvelles choses, notamment durant des OP qui vont se dérouler dans d’autres contextes. 

Victor : « Surtout que bientôt Fibre va nous préparer un jeu de rôle esport. »

FibreTigre :  » Ça, c’est ton grand projet. Je ne vois pas encore comment, un genre d’Olive et Tom de l’esport. Quitte à faire un shônen, je serais plus sur un groupe de musique, des jeunes qui se rencontrent, qui montent le groupe et qui évoluent. Pour l’esport pourquoi pas, mais il faudrait que cela attire ceux qui participent, pas sûr que ce soit le cas de MisterMV ou de Daz. 

Fredo m’a dit que c’était impossible, mais je pense que c’est possible. Il y a un Star Wars qui sort tous les ans à la période de Noël. Moi, je vois bien une OP qui commence en octobre, sur quatre ou cinq épisodes. Encore mieux, on termine dans une salle de cinéma pour le dernier épisode et on lance la diffusion de Star Wars juste après. 

Victor : « Impossible. Disney et Star Wars sont trop protecteurs, réussir à faire un jeu de rôle dans leur univers semble très complexe. »

FibreTigre :  » Beaucoup de choses sont possibles, il faut voir comment cela se produit dans le fond et la forme. À la fois sur des questions de financement et aussi l’idée qu’à Gozulting, ils sont assez détendus sur les expérimentations pour améliorer l’émission. « 

Victor :  » Je ne veux rien promettre, mais pour moi le prochain Game of Rôles n’est pas autour d’une table. Enfin, il y aura une table, mais pas comme d’habitude. »

On arrive à la fin de cet entretien, vous avez peut-être un dernier mot à ajouter ? 

FibreTigre : « Ce qui est intéressant dans le jeu de rôle, c’est qu’on voit les personnages évoluer, monter de niveau. L’émission est aussi un personnage qui a beaucoup évolué. Partant petit canard avec beaucoup d’espoir, abandonné par sa mère ensuite. On évolue encore et on ne dit pas tous les gros dossiers. Un jour, le documentaire Netflix va devoir sortir pour raconter cette histoire incroyable qui nous brûle les lèvres. 

Dans les coulisses, il y a ce côté fou. Durant l’émission, on s’amuse beaucoup, mais le monde de Twitch a des gens vraiment fous et en cinq ans d’émission, on a vécu des choses incroyables. 

Je remercie évidemment Gozulting qui prend bien soin de l’émission. « 

Victor :  » Au sein de Gozulting, tu as fait une image de chat terrible à Fred. À part ça, j’ajouterai juste que d’ici la saison 7, tous les Game of Rôles que l’on va produire vont nous permettre de tester plein de choses, comme pour Game of Rôles – Les Deux Tours où l’on a réussi à intégrer énormément d’informations à l’écran. 

Je vous remercie tous les deux pour cet échange et j’espère que vous aurez apprécié ce moment, au plaisir de vous retrouver en live ! 

Separateur webp

Je vous remercie d’avoir lu jusqu’ici, c’était un véritable plaisir de réaliser cet échange sur Twitch avec FibreTigre et Victor pour parler de Game of Rôles. Comme dit dans l’interview, l’émission parvient à dépasser les standards mis en place par la plupart des acteurs tout en s’imprégnant des codes du streaming. Avec sa dernière formule Les Deux – Tours, Game of Rôles a prouvé qu’il était possible de parler de politique sur Twitch

Un rapprochement que de nombreux médias n’ont pas réussi à accomplir, ne réalisant pas le fossé qui sépare ces deux domaines. Bien qu’il soit couronné de succès, cet exercice de mélange des genres n’a rien d’évident. Il a été nécessaire de longuement peaufiner la formule, et encore aujourd’hui, elle se réinvente pour continuer d’être pertinente et en adéquation avec son temps. 

C’est probablement l’élément le plus important que je retiens à la sortie de cet échange : le chemin parcouru par Game of Rôles pour sans cesse renouveler l’enthousiasme des spectateurs, éblouis par le spectacle offert en direct. 2021 a été une très bonne année pour l’émission qui a prouvé sa valeur à une audience toujours grandissante, et à des partenaires potentiels. Reste à voir ce que nous réserve cette nouvelle saison 2022.

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus, je vous invite à découvrir les nombreuses saisons (oui, même la 4) ainsi que les différents formats de Game of Rôles. Et pour ceux qui aimeraient passer à la pratique, des ressources pour la fiction et le jeu de rôle ont été créées et sont disponibles sur le site officiel d’Elder Craft. 

Vous aimerez lire aussi

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !