Accueil » Les sous-titres YouTube, une absence incompréhensible !

Les sous-titres YouTube, une absence incompréhensible !

Par Dimitry Bigot
sous titres YouTube Twitch
Écoutez l’article à votre rythme et les mains libres grâce à notre lecteur.

Aujourd’hui, on peut considérer YouTube comme l’un des géants du web. C’est simple, à lui seul il génère 37% du trafic internet global sur mobile par exemple. Rendez-vous compte que pour deux personnes qui regardent n’importe quel site, YouTube enregistre plus d’une vue au même moment ! C’est immense et on peut le dire, YouTube fait aujourd’hui partie de la routine d’énormément de monde. 

En tant que joueur, généralement, en complément de YouTube, on va se diriger vers une autre plateforme qui est en plein boom depuis quelques années, Twitch. Il faut dire que cette plateforme a pas mal d’avantages, comme le fait d’être en live et de permettre une certaine interaction et proximité avec vos streamers préférés. 

Cela ne se fait pas sans règles et des modérateurs sont présents pour s’assurer que tout va pour le mieux dans le chat. Ils s’assurent que les comportements qui ne respectent pas la charte soient punis. Mais globalement, c‘est toujours un bon moment pour les viewers et le streamer. 

Mais si l’on vous disait aujourd’hui que vous n’avez désormais plus accès à certaines de vos chaînes préférées, comment réagiriez-vous ? Vous seriez sûrement frustré et c’est normal. Pourtant, il faut savoir que cette frustration est malheureusement le quotidien de millions de personnes à travers le monde. 

La raison derrière cette impossibilité de regarder une partie du contenu ? Un manque d’accessibilité criant et aujourd’hui, nous allons parler de l’un de ces exemples. Plus précisément, c’est celui des sous-titres sur YouTube et Twitch qui sont trop peu nombreux et privent chaque mois des personnes comme Mélanie Deaf d’une quantité impressionnante de contenu. Elle a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Mélanie Deaf milite activement pour une démocratisation des sous-titres YouTube

Pour ne rien vous cacher, cet article me trottait dans la tête depuis un petit moment maintenant. Tout commence par une balade sur YouTube pour l’un de mes précédents articles sur le thème de la santé. C’est celui sur oLARRY où il y est question de handicap – notamment de handicap invisible

La plateforme faisait plutôt bien son boulot en terme d’algorithme : voyant que je regardais pas mal de vidéos sur le handicap pour m’informer, YouTube a fini par me proposer une vidéo de Mélanie Deaf. Je découvre alors cette jeune femme qui nous propose de découvrir un peu le quotidien d’une personne sourde et nous apprend aussi la LSF (langue des signes française). 

Je m’intéresse donc de plus près à cette personne et en apprends plus sur son passé. Elle s’appelle Mélanie, elle est sourde de naissance et alors qu’elle était enfant, elle ne s’exprimait pas encore en LSF, mais à la place, elle oralisait. Concrètement, cela veut dire qu’elle parlait comme vous et moi. La LSF, Mélanie Deaf y viendra lors de son adolescence et plus précisément, à ses 16 ans.

Mais depuis, elle a eu une envie, celle de partager son savoir, auprès de personnes sourdes, mais pas seulement. En effet, aujourd’hui, elle est non seulement professeure de LSF, mais elle invente aussi des formats sur différentes plateformes afin de faire connaître cette LSF à un maximum de personnes. Un contenu qu’elle juge d’ailleurs trop rare sur le net. 

Je fais des lives sur la culture sourde dans le but de sensibiliser le public entendant. Mais parfois je donne des cours de LSF, car en France, c’est très très rare de voir des directs pour apprendre la LSF gratuitement. Mon but est de diffuser les connaissances de la LSF et la culture sourde.

Mélanie Deaf

D’ailleurs, toujours dans ce but d’aider, cette fois les personnes avec des enfants en situation de surdité dans leur entourage, Mélanie Deaf s’est essayée à l’écriture d’un livre il y a quelques années. Elle y a décrit sa vie, ses aventures, ce qui a fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui pour aider ces personnes à prendre les bons choix pour leurs proches.

J’ai écrit un livre dans le but de montrer aux parents entendants d’enfants sourds qu’il ne faut pas se focaliser sur les choix des médecins lorsque leur enfant vient de naître. Il faut par exemple prendre en compte les choix de communication de ce dernier.

Les sous-titres YouTube, le minimum syndical !

Forcément, Mélanie Deaf étant sourde de naissance, elle a besoin de sous-titres sur YouTube. Cela peut paraître assez fou, mais le nombre de vidéos qui ne comportent que des sous-titres automatiques est tout simplement énorme. Vous pourriez penser que c’est déjà bien, mais remettons cela en perspective. 

  HandiGamer : des manettes adaptées pour plus d'accessibilité

Il y a quelques années de cela, les sous-titres sur YouTube, c’était soit le créateur qui les ajoutaient, soit il n’y en avait pas du tout. Mais avez-vous récemment essayé de regarder une vidéo avec des sous-titres automatiques ? On vous encourage à mettre en pause la lecture de cet article et de faire un tour sur la plateforme. 

Prenez une vidéo au hasard, coupez le son et mettez les sous-titres YouTube. Regardez quelques vidéos comme cela et vous allez rapidement vous rendre compte que ce n’est clairement pas une manière pratique de regarder les vidéos et ce pour plusieurs raisons. 

La première est évidente, le sous-titrage automatique est bourré d’erreurs. Si les conditions ne sont pas parfaites, vous vous retrouvez avec un mot sur deux qu’il faut retrouver pour donner de la cohérence à la phrase. Au bout de quelques minutes, vous en aurez marre et c’est normal. 

sous-titres-YouTube-automatiques-OTP
Les sous-titres automatiques sont rapidement perdus, notamment quand des termes techniques sont employés (Crédit : YouTube OTP)

Lorsqu’on s’intéresse aux sous-titres YouTube, on se rend aussi rapidement compte qu’il n’y a aucun réglage, mis à part la langue. On ne peut par exemple pas régler une différence de couleur quand une personne différente parle. Cela devient rapidement problématique. 

Quand vous regardez une vidéo de deux personnes jouant sans se filmer à un jeu par exemple, comment savoir qui parle ? Vous l’aurez compris, les sous-titres YouTube automatiques c’est vraiment le minimum et cela a des conséquences sur les personnes atteintes de surdité. C’est justement ce que me confiait Mélanie Deaf. En effet, alors qu’elle est créatrice sur la plateforme depuis maintenant plus de 5 ans, elle finit peu à peu par la déserter, car elle n’arrive tout simplement pas à trouver un contenu accessible pour elle.

Le souci avec les vidéos YouTube, c’est le manque de sous-titres. Du coup, je ne regarde plus les vidéos car les sous-titres automatiques ne sont pas parfait alors j’abandonne. Les seules vidéos que je regarde encore sont celles avec de la LSF !

Pourtant YouTube avait si bien avancé !

Voir des millions de personnes exclues de la sorte de YouTube, forcément, cela met en colère et on ne compte plus les fois où Mélanie Deaf, mais aussi d’autres personnes sourdes ou malentendantes se sont plaintes que ce soit auprès de YouTube ou des créateurs. 

Pourtant, si l’on regarde un peu dans le rétroviseur ce qui se faisait avant, pendant un bon moment YouTube était clairement le bon élève de la classe. Il avait mis en place du sous-titrage collaboratif et accessible à tous. Si vous vouliez ajouter des sous-titres YouTube, c’était possible. Vous aviez un moyen de le faire directement sous la vidéo. Il vous suffisait alors de retranscrire ce qui était dit et le tour était joué. 

Ce n’était pas toujours idéal et suivant les auteurs, il y avait par exemple des coquilles. Cependant, c’était l’assurance qu’au moins toutes les vidéos des grandes chaînes de la plateforme possédaient des sous-titres. En bref, la situation était plutôt bonne en ce temps-là pour Mélanie Deaf. Mais en septembre 2020, la plateforme va prendre une décision qui va faire couler énormément d’encre auprès de la communauté de personnes sourdes et malentendantes. 

YouTube décide purement et simplement de supprimer cette fonctionnalité sans prévoir aucune alternative en remplacement. La raison mise en avant pour la suppression de ces sous-titres YouTube, c’est que cela servait à certaines personnes pour mettre en avant des spams ou des contenus prohibés par YouTube. 

En soi, pourquoi pas. Mais en supprimant définitivement cette fonctionnalité, YouTube a privé des millions de personnes à travers le monde du contenu. Le pire, c’est que depuis, il ne reste plus que deux solutions. La première, c’est les sous-titres YouTube automatiques et l’on a vu précédemment que ce n’était pas la meilleure. La deuxième solution, c’est que les créateurs eux-mêmes proposent des sous-titres. 

Je trouve cette décision de supprimer les sous-titres YouTube de la communauté ridicule, car cela exclut encore les personnes sourdes, et encore plus qu’avant !

De nombreux créateurs restent muets aux appels de sous-titres YouTube de la communauté sourde et malentendante

Bon, les sous-titres YouTube automatiques, cela ne marche pas vraiment. Alors il reste encore une solution, c‘est que les créateurs mettent eux-mêmes des sous-titres en place. Car oui, les créateurs ont tout à fait cette possibilité, celle de remplacer les sous-titres YouTube automatiques par de vrais. Pour cela, ils auront soit pris le temps de les taper, soit laissé le soin à une personne de confiance de le faire. Sauf que si ça, c’est la théorie, dans la pratique, c‘est bien différent. 

  Les boissons énergisantes dans l'esport, aide précieuse ou danger pour la santé ?

Il y a certes quelques bons élèves qui ont mis en place ces sous-titres sur leur vidéo. Cependant, on va surtout retrouver pas mal de créateurs qui ne les ont pas mis en place. La raison est souvent bien simple, ils n’ont pas conscience de la situation. D’ailleurs, peut-être pensiez-vous avant de lire ces lignes que les sous-titres automatiques YouTube étaient suffisants pour pouvoir donner accès au catalogue vidéo de la plateforme à des personnes en situation de surdité comme Mélanie Deaf.

Pourtant, pour les plus gros créateurs, les appels à sous-titrage se multiplient et ils y répondent même parfois favorablement. Pour autant, la situation n’évolue bien souvent pas et cette accumulation est forcément démoralisante pour Mélanie Deaf.

Pourquoi les créateurs n’ajoutent-ils pas de sous-titre YouTube malgré les demandes de la communauté ? C’est une très bonne question et je me le demande aussi. Dernièrement j’ai entendu dire que Léna Situations, Squeezie, McFly et Carlito allaient se focaliser sur les sous-titres mais ça fait des mois… encore des paroles en l’air.

sous-titres-YouTube-LSF-video-Melanie-Deaf
Sur sa propre chaîne Mélanie Deaf sous-titre, mais en plus signe ses vidéos (Crédit : YouTube Mélanie Deaf)

Twitch fait encore pire dans ce domaine

Depuis le début de cet article, on vous parle de sous-titre YouTube. Mais il y a une autre plateforme très appréciée des amateurs de jeu vidéo : Twitch. Du côté des sous-titres, on est sur une situation qui est encore plus compliquée avec une accessibilité quasiment nulle.

Oui, Twitch est bien pire encore. Pourtant il y a des outils à ajouter sans que ça puisse « gêner » les viewers. Mais bon, il faut encore et encore répéter et espérer qu’un jour ça change.

Car oui, les sous-titres YouTube générés automatiquement sont parfois difficilement compréhensibles. Toutefois, la situation sur Twitch est encore moins enviable pour des personnes atteintes de surdité ou malentendantes. 

C’est simple, là, même les sous-titres automatiques n’existent pas et pourtant des plugins vous permettent d’en ajouter assez facilement à votre contenu. C’est un plugin, donc ces sous-titres ne masquent même pas l’écran pour ceux qui ne veulent pas les voir. Malgré cela, nombreux sont encore les streamers à ne pas les utiliser, et ce, même sur de très grosses chaînes. 

Le pire, c’est que justement bien souvent on rétorque à ces personnes demandant l’ajout de ce plugin que cela « gâcherait » l’overlay et que c’est pour cette raison qu’ils ne sont pas présents. Une réponse qui exaspère de nombreuses personnes dont Desentredeux. Elle a donc récemment fait un thread sur le sujet via Twitter pour casser le mythe autour des sous-titres sur les streams.

Twitch comme moyen de communication autour de l’accessibilité

Malgré les nombreux défauts de Twitch en matière d’accessibilité aux personnes sourdes ou malentendantes, c’est la plateforme rêvée pour parler de ce genre de choses et surtout éveiller les gens à ce sujet de l’accessibilité. C’est d’ailleurs pour cette raison que Mélanie Deaf a décidé de se concentrer sur cette plateforme ces derniers temps.

Twitch, contrairement à YouTube, permet de réagir avec le public. YouTube, je trouve qu’il faut simplement un thème, faire une vidéo et c’est tout. Tandis que sur Twitch, il y a de l’interaction avec le public, ils peuvent poser des questions et je peux répondre sur le moment. Je trouve ça très bien.

Sur sa chaîne, bien sûr on peut trouver des sous-titres, mais cela ne s’arrête pas là. En effet, Mélanie Deaf en même temps qu’elle parle, va aussi signer en LSF pour s’assurer qu’un maximum de personnes puissent avoir accès à ces lives. Toutefois, même pour elle, le problème de l’accessibilité peut parfois se poser. 

  Politique sur Twitch : « Une chaîne est une vraie plateforme d’expression »

C’est par exemple le cas quand elle reçoit des invités qui ne parlent que la LSF. Dans ce cas là, pour elle c’est facile de signer ses propres paroles. Toutefois, cela devient tout de suite plus compliqué avec un invité en plus. Mais, là encore, Mélanie Deaf a eu récemment une idée pour rendre son contenu encore plus accessible au plus grand nombre. Mais pour le moment, devant la somme financière que cela représente, cela n’est pas jouable pour le moment pour elle qui ne vit pas à proprement parler du streaming. 

Je cherche une personne pour parler lorsque je signe avec des personnes. Car dans mon Twitch, je parle et je signe en même temps, mais si j’invite une personne sourde, je ne peux pas traduire à l’oral ce qu’elle dit. Je souhaiterais donc trouver un·e interprète LSF pour traduire oralement. Mais les prix sont énormes (c’est tout à fait normal) et personnellement je n’ai pas les moyens. Alors j’essaie pour le moment d’avoir un budget pour les personnes entendantes.

Separateur webp

En résumé, bien que nous soyons en 2022, toute une partie d’internet est encore inaccessible pour les personnes sourdes ou malentendantes. Cela peut d’ailleurs être fou de se dire qu’avant que les sous-titres YouTube de la communauté soient supprimés en 2020, la situation était meilleure. 

Alors, on peut se poser la question de savoir à qui la faute dans toute cette histoire ? Comme souvent, la réponse est plus complexe que ce qu’il n’y paraît au premier abord. La vérité c’est surtout qu’il n’y a pas qu’une entité mise en cause. 

La première entité, c’est forcément les plateformes. Quand on est aussi grand que Twitch ou YouTube au niveau de l’internet mondial, on ne peut tout simplement pas se permettre de passer à côté de ces questions d’accessibilité. C’est encore plus vrai quand ces plateformes veulent devenir une sorte de télévision pour les nouvelles générations. 

Or, si la télévision a de nombreux points faibles, il faut le dire, en termes d’accessibilité, elle est un cran au-dessus. On peut par exemple citer le doublage en langue des signes à chaque communication officielle gouvernementale par exemple. Tout simplement, on peut aussi voir qu’au niveau des sous-titres l’outil proposé est à des années lumières de ce que l’on retrouve sur YouTube ou bien Twitch.

Que les sous-titres YouTube de la communauté soient à l’origine de spam d’accord. Mais n’y avait-il pas d’autres solutions ? On pourrait penser à la validation par plusieurs viewers ou un système de modérateurs présent sur les chaînes pour éviter une suppression bête et méchante. On peut aussi se demander pourquoi ce plugin de sous-titrage n’est pas automatique sur Twitch, comme c’est actuellement le cas sur YouTube. 

Enfin, on peut aussi parler de la responsabilité des créateurs de contenu. C’est devenu un réflexe de payer des monteurs ou des graphistes pour les miniatures. Alors, pourquoi ça ne l’est pas de payer une personne pour qu’elle produise les sous-titres YouTube de la chaîne ? Pourquoi utiliser des arguments démontés à mainte reprises pour continuer de ne pas mettre un plugin de sous-titrage sur Twitch ? Il devient aujourd’hui urgent de miser sur l’accessibilité et ces sous-titres YouTube ne sont malheureusement que la face visible de l’iceberg des difficultés de millions de personnes en situation de handicap face à l’accessibilité des contenus sur le net.

Vous aimerez lire aussi

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !