Accueil » L’histoire de Tetris : de l’Union Soviétique à Hollywood !

L’histoire de Tetris : de l’Union Soviétique à Hollywood !

Par Dimitry Bigot
histoire-tetris

Quel est le jeu qui a le plus marqué l’histoire du jeu vidéo ? Honnêtement, je n’en ai pas la moindre idée. Ce qui est sûr, c’est que vous avez sûrement comme moi quelques titres qui viennent en tête. Parmi ces derniers, on retrouve notamment des jeux old school comme Tetris qui a marqué des millions de joueurs à travers le monde.

Ce jeu d’apparence très simple a posé les bases de l’esport, notamment via sa version arcade à deux joueurs. Un des exemples de jeu qui a fait l’esport avant que ce nom ne soit posé. Ce n’est plus forcément aussi vrai aujourd’hui, mais pendant des années, Tetris était un peu l’étape obligatoire pour de nombreux joueurs de jeux vidéo. Ce dernier a été créé plus de 10 ans avant ma naissance (1995 !) et pourtant j’y ai déjà joué. D’ailleurs, de nouveaux titres continuent encore de sortir autour de la licence, créant l’émoi chez les fans.

Malgré 40 ans d’existence et des millions de joueurs, peu connaissent la véritable histoire de Tetris. Il faut dire que sortir un jeu russe en plein milieu de la Guerre froide ne pouvait pas accoucher d’un autre résultat qu’une histoire complètement folle !

Je vous propose de découvrir ensemble cette histoire rocambolesque. Comment un petit jeu développé par un chercheur russe est-il devenu un succès planétaire ? Pourquoi son créateur a été dépossédé du succès de Tetris ? Suivez-moi à la découverte des origines de Tetris ! 

separateur rose esport insights

Il était une fois en Russie

L’histoire de Tetris commence à Moscou et plus précisément à l’Académie des sciences de la ville. C’est là que travaille un ingénieur, un certain Alexey Pajitnov.

Il est accro à un jeu de société qui consiste à faire s’imbriquer des formes géométriques les unes dans les autres. Le but est de faire rentrer l’intégralité des pièces sans qu’aucune ne dépasse de la boîte. Un jour pas comme un autre, Alexey a une idée de génie et décide de développer un petit programme.

Il se saisit de son Elektronika 60 pour coder un jeu qui deviendra quelque temps plus tard Tetris. Cependant, l’Elektronika 60 est une machine qui ne possède pas de fonctions graphiques. Plan B, Alexey décide d’utiliser du texte pour simuler des briques.

Tout le monde connaît le principe de base de Tetris. Il s’inspire largement du jeu de société auquel Alexey Pajitnov jouait. Sauf qu’il ajoute une fonction qui change la donne. Désormais, il ne s’agit plus de remplir la boîte, car lorsque vous réussissez a former une ligne complète, cette dernière disparait.

Rapidement, le jeu commence à se faire un petit nom au niveau de l’Académie des sciences de Moscou. On demande alors à Alexei Pajitnov de créer une version du jeu pour IBM PC. Ce qu’il va faire quelques mois plus tard, assignant la tâche à un certain Vadim Gerasimov. À l’époque simple stagiaire, il réussit à tirer son épingle du jeu car il est aujourd’hui ingénieur chez Google !

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle version de Tetris est bien plus accessible ! Rapidement, toute la Russie devient fan de Tetris. Malgré un succès national pour l’époque, Alexey Pajitnov ne touche pas un centime. Le jeu fait du bruit dans le bloc soviétique et sort de Russie pour la Hongrie où un certain Robert Stein le découvre.

jeu-tetris-originel

Voici la première version de Tetris (crédit : Alexey Pajitnov)

Tetris débarque en Occident !

Robert Stein envoie un Télex à Alexey Pajitnov afin d’acquérir les droits du jeu pour pouvoir le commercialiser en Occident. Pajitnov qui avouera plus tard ne pas bien maîtriser l’anglais à l’époque est ravi ! Il répond immédiatement à Stein qu’il est intéressé par l’idée.

  Les microtransactions, la mine d'or de Fortnite !

Bémol, nous sommes en 1987 et en URSS les choses sont plus compliquées qu’il n’y paraît. Il lui faut d’abord l’accord d’une agence gouvernementale pour qu’il puisse légalement avoir le droit de signer ce genre de contrat. Alexey entame l’ensemble des démarches jusqu’à tomber sur Sasha Alekseyenko qui croit dur comme fer au succès du jeu.

Un contrat est signé mais pas exactement celui imaginé par Pajitnov et Stein. Ce contrat autorise l’URSS à exploiter les droits de Tetris pour une durée de 10 ans. Le problème, c’est que Robert Stein a lui pris l’échange de mail pour un accord. Pendant ce temps, il s’est déjà activé pour vendre le jeu dont il ne détient légalement aucun droit !

Il vend les droits à Mirrorsoft en 1987 qui commercialise le jeu dans la foulée. Robert Stein ne s’arrête pas là en cédant également les droits à une compagnie américaine. Vous en voulez encore ? Pas de soucis, quelques mois plus tard, c’est Nintendo qui rentre dans la danse.

C’est aux USA que l’histoire continue après que Henk Rogers, prospecteur pour Nintendo ne découvre le titre. Ce dernier est comme tous ceux qui ont mis les mains sur le jeu avant lui, subjugué. Lui aussi voit le potentiel sans limite de ce dernier.

Il réussit alors à convaincre l’entreprise, dont on vous contait récemment l’histoire, de se lancer dans la lutte pour les droits du jeu. Nintendo veut frapper fort en intégrant Tetris a leur pack pour la Game Boy.

Les menaces et procès autour de Tetris s’enchaînent

En seulement 5 ans, la situation autour de Tetris est devenue un sacré sac de nœuds.  En 1989, trois acheteurs potentiels se disputent les droits : Mirrorsoft, Atari et Nintendo. N’oublions pas dans cette équation Robert Stein qui n’a toujours aucun droit légal sur Tetris, mais a déjà vendu le jeu !

Dans ce contexte, tous doivent se tourner vers le véritable propriétaire des droits d’exploitations de la licence : l’URSS. 

Après de rudes négociations, c’est donc Nintendo par l’intermédiaire de Henk Rogers qui remporte la mise pour un demi-millions de dollars, ainsi qu’une redevance de 50 cents pour chacune des cartouches du jeu qui sera vendu.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Atari conteste l’acquisition des droits par Nintendo en justice. Les juges tranchent et déboutent Atari : Nintendo obtient finalement les droits de Tetris !

Tetris, l’un des plus gros hits de l’histoire du jeu vidéo

Tetris sort comme prévu sur Game Boy et c’est un succès mondial. Le jeu sorti également sur la SNES s’écoule à plus de 43 millions d’exemplaires ! Il ne s’agit pas de la version la plus jouée à ce jour, puisqu’en 2006, Ubisoft décide de sortir une nouvelle version de Tetris qu’ils publient sur de nombreuses consoles.

17 ans après la sortie sur Game Boy, le jeu fait un carton, 100 millions d’exemplaires sont écoulés dans le monde ! Si l’on met bout à bout toutes les copies du jeu qui ont été vendues, on parle alors de centaines de millions d’exemplaires, de quoi donner le tournis. En comparaison, une licence comme Pokémon dont la première génération reste la plus vendue de l’histoire plafonne a 31 millions d’exemplaires. 

  L'histoire de Nintendo : De l'échec de la GameCube au triomphe de la Switch

Par delà les ventes, c’est la longévité du jeu qui frappe. En effet, rien n’a changé ou presque depuis 1984. Pourtant le jeu continue d’être un succès. Pour preuve, Tetris 99 a réussi à adapter le concept aux Battle Royale en 2019.

Là encore, le jeu a cartonné et pendant de longues semaines, on a vu des millions de joueurs se lancer à l’assaut du Top 1 sur le jeu. Malgré la concurrence, Tetris a toujours réussi à tirer son épingle du jeu. Cela risque d’ailleurs de continuer à être le cas dans les années à venir.

jeu-tetris-game-boy

Nombreux sont les joueurs à avoir découvert Tetris via la version Game Boy (Crédit : Nintendo)

Tetris, une source d’inspiration pour de nombreux jeux

Car oui, de la concurrence, il y en a eu. C’est normal, quand un jeu cartonne, du côté des autres développeurs on essaye de voir ce qui marche. Après tout, on essaye nous aussi d’avoir une part du gâteau.

Ainsi, on peut citer Columns ou encore Puyo Puyo dont les styles de jeu rappellent forcément celui de Tetris. On ne compte pas non plus les innombrables copies du jeu qui ont pu apparaître notamment sur mobile.

D’ailleurs, il y a déjà eu par le passé plusieurs applications supprimées car elles n’avaient pas officiellement les droits de la licence. Outre ces copies et les concurrents, on retrouve aussi un certain nombre de jeux en hommage à Tetris.

C’est par exemple le cas de Tricky Towers ! Tout en conservant l’idée de base, le titre adapte la mécanique pour un faire un tout nouveau jeu. C’est d’ailleurs une prouesse, car de son côté Alexey Pajitnov n’a jamais réussi à le faire.

Dans les années qui suivront, il tentera à plusieurs reprises de lancer de nouveaux jeux dont Welltris, avec un principe similaire, mais cette fois en 3D. Malheureusement pour lui, ces tentatives sont vouées à l’échec et il ne réussira jamais à reproduire le succès du jeu originel.

Alexey Pajitnov est-il réellement la victime de cette histoire ?

Dans cette histoire de succès et de gros sous, on en viendrait presque à l’oublier justement. On peut dire que dans cette histoire, Alexey a été lésé car pendant que tout le monde se disputait les droits, lui ne touchait pas un rouble !

Il doit attendre 1995 pour récupérer les droits de l’URSS sur Tetris et obtenir son dû, soit dix ans après le contrat originel.

Alexey Pajitnov a quitté la Russie bien avant pour s’installer en 1991 du côté de Seattle. Devenu proche d’Henk Rogers, ils fondent ensemble la Tetris Compagny. On pourrait dire que les rebonds de l’histoire s’arrêtent avec cette restitution et la consécration de son œuvre dans un film en 2023 sur Apple TV+.

Sauf que dans les faits, il n’en est rien. Vous vous souvenez de Vadim Gerasimov ? Cet étudiant qui avait importé le jeu sur IBM PC à la demande de Pajitnov ? Vous vous dites peut-être qu’il a également reçu sa part du gâteau. C’est normal après tout !

Eh bien non ! Gerasimov affirme même tout le contraire, car il se serait fait arnaquer par le créateur de Tetris ! Dans une interview, il a déclaré que Pajitnov serait passé chez lui, lui faire signer en urgence un papier pour qu’il reçoive sa part pour le jeu.

  Une histoire de la grève dans l'esport

Sauf qu’aucune copie ne lui aurait été laissée et qu’il aurait découvert plus tard que ce papier avait à la place pour but de ne revendiquer « que la conversion sur PC du jeu ». Ainsi, en le signant, il refusait toute récompense liée à Tetris !

Un arnaqueur arnaqué, un jeu simple qui a dominé le monde. Tetris est clairement une licence à part ! On comprend mieux pourquoi du côté de chez Apple, on s’est dit que cette histoire pourrait faire un bon film.

Sources :
https://edition.cnn.com/style/article/tetris-video-game-history/index.html
https://www.livescience.com/56481-strange-history-of-tetris.html
https://www.europe1.fr/culture/pendant-20-ans-le-createur-de-tetris-na-pas-touche-un-kopeck-sur-sa-creation-3970782
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-rue89-culture/20160718.RUE3401/l-incroyable-histoire-du-createur-de-tetris.html

Vous aimerez lire aussi

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !