Accueil » L’histoire de Nintendo : Des jeux de cartes aux cartouches de jeux

L’histoire de Nintendo : Des jeux de cartes aux cartouches de jeux

Par Dimitry Bigot
histoire-nintendo-jeu-de-cartes

Quand on parle des plus grandes marques de l’histoire du jeu vidéo, il y en a forcément quelques-unes qui nous viennent en tête. Certaines sont encore au top de leur forme comme Sony, là où d’autres ont leur période de gloire derrière elles comme Sega par exemple.

Mais il y a une marque qui a réussi à se faire un nom au fil des années et surtout à toujours s’adapter à la situation face à laquelle elle se retrouvait, Nintendo ! En effet, ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est que l’entreprise est la plus vieille de l’histoire du jeu vidéo.

Elle a été fondée en 1889 ! Malgré ses 134 ans, l’entreprise japonaise se porte toujours comme un charme. Mais vous vous en doutez, il y a 134 ans, Nintendo ne nous teasait pas son prochain jeu Zelda.

Comme on vient de vous le dire, ce qui a fait le succès de la marque nippone, c’est tout simplement sa capacité à s’adapter. Alors, après avoir exploré des pans de l’histoire du côté des joueurs avec Leeroy Jenkins ou des créateurs indépendants avec Notch, on vous propose de découvrir l’histoire de Nintendo.

Dans ce premier article, on se concentrera plus précisément sur la fondation de Nintendo, à l’époque où personne n’aurait imaginé que l’entreprise deviendrait un leader dans le domaine du jeu vidéo !

separateur rose esport insights

Derrière Nintendo, un homme : Fusajiro Yamauchi

L’histoire de Nintendo commence avec un homme, Fusajiro Yamauchi, né dans la ville de Kyoto en 1859. Il va voir une opportunité quand la loi japonaise sur les jeux de cartes va être changée en 1886.

Il faut comprendre qu’à cette époque, il était strictement interdit au Japon de jouer aux cartes. C’est assez rigolo quand on sait l’impact qu’un jeu comme Yu-Gi-Oh aura un peu plus de cent ans plus tard.

Mais l’idée derrière cette interdiction, c’est d’empêcher les jeux d’argent. Mais ça y est, le gouvernement a enfin décidé d’alléger un peu la loi. Ils autorisent notamment un jeu de cartes japonaises traditionnel, le Hanafuda. C’est assez surprenant, mais c’est avec ce jeu de cartes totalement inconnu chez nous que va commencer la folle histoire de Nintendo !

L’histoire de Nintendo commence avec le Hanafuda

Mais justement, le Hanafuda, c’est quoi ? Eh bien traduit littéralement, cela donne “le jeu des fleurs”. C’est un jeu de cartes traditionnel de plusieurs pays d’Asie dont le Japon. Quand cette nouvelle loi passe, Fusajiro Yamauchi y voit une opportunité !

Ainsi, le 23 septembre 1889, il ouvre son premier magasin de vente de cartes pour le Hanafuda, qu’il nomme Nintendo Koppai. À cette époque, on est bien loin de l‘entreprise qui emploie aujourd’hui plus de 6 000 personnes à travers le monde, sans compter les milliers de personnes qui travaillent pour des fournisseurs de la marque.

À l’époque, Nintendo, c’est littéralement un homme seul dans sa petite échoppe dans sa ville natale de Kyoto qui taille ses cartes à même le bois et les peint à la main. Mais rapidement, son magasin va voir de plus en plus de clientèle arriver.

hanafuda-histoire-nintendo

L’histoire de Nintendo commence avec le Hanafuda (Crédit : Getty Image)

La demande explose et Fusajiro ne peut plus gérer seul

Sauf qu’avec cette demande qui augmente, l’histoire de Nintendo prend une tout autre tournure avec Fusajiro qui n’arrive plus à gérer. Il va donc commencer à former des apprentis pour l’aider.

  Let Me Solo Her : Ce combattant nu devenu une légende de Elden Ring

Même avec ces nouveaux apprentis, la demande de cartes continue de grimper en flèche. Une décision très importante pour la suite de l’histoire de Nintendo va alors être prise : celle d’abandonner les cartes en bois traditionnelles.

Elles sont certes magnifiques, mais face à la demande toujours plus grande, Nintendo ne peut plus suivre. Ils commencent alors à produire des cartes similaires à celles que l’on trouve chez nous, c’est-à-dire en carton.

Avec ces nouvelles cartes, les capacités de production de Nintendo explosent et le nouveau problème qui s’impose concerne la distribution. Pas de soucis, Fusajiro a la solution ! Il monte un partenariat avec une société de vente de tabac pour que ses cartes soient distribuées dans leurs points de vente.

Nous sommes en 1907 et si cette décision est si importante pour l’histoire de Nintendo, c’est qu’elle va permettre à l’entreprise de devenir en quelques années, la plus grosse dans le secteur de vente de carte au Japon !

D’ailleurs, dans les années qui vont suivre, Nintendo continuera à gagner du terrain et à devenir leader de la vente de cartes. Mais en 1949, Fusajiro Yamauchi est victime d’une attaque, l’obligeant à laisser les rênes de l’entreprise.

Un deal avec Disney qui change tout

C’est Hiroshi Yamauchi qui prend les rênes de Nintendo. Rapidement, il décide de moderniser l’entreprise. Mais si jusqu’alors l’entreprise est leader au Japon, ce n’est pas pour autant l’une des plus grosses entreprises du pays.

L’entreprise a eu de bonnes idées comme le fait de plastifier les cartes pour les rendre plus résistantes. Mais il manque un élément pour que l’histoire de Nintendo décolle encore plus.

En 1959, Nintendo signe un partenariat avec Disney pour les droits d’exploitation des personnages en tant que cartes. C’est un succès monumental pour l’entreprise qui vend ces cartes comme des petits pains.

Conséquence de cela, la société Nintendo débarque en bourse en 1962. C’est d’ailleurs après ce passage en bourse que va se produire la partie de l’histoire de Nintendo la plus loufoque avec des investissements pour le moins surprenants.

cartes-disney-nintendo

L’accord avec Disney fait passer Nintendo dans une autre dimension (Crédit : beforemario.com)

Les love hotels, quand l’histoire de Nintendo devient rocambolesque !

Car oui, si depuis sa fondation il y a plus de 70 ans, Nintendo s’est concentré sur les cartes, cela va changer. On pourrait alors se dire que les investissements resteront dans le même thème.

Eh bien, oui et non ! Déjà la première chose que va faire Hiroshi, c’est d’enlever la mention “Carte à jouer » du nom de l’entreprise qui s’appellera désormais simplement Nintendo.

La première idée va être de vendre des portions de riz. Elles se préparent en quelques minutes en ajoutant simplement de l’eau chaude, mais c’est un terrible échec commercial.

Est-ce que cet échec suffira à entamer le moral de Hiroshi ? Pas du tout. Ce dernier va continuer de tenter des investissements dans les années qui suivront. Parmi les plus loufoques, on retrouve des rumeurs comme quoi la marque aurait lancé une chaine de love hotels.

Si chez nous le concept n’est pas vraiment connu, ce n’est pas le cas au Japon. Le principe est très simple. C’est un hôtel où vous pouvez louer des chambres, généralement pour une heure ou deux. Qu’est-ce qui se passe dans ces chambres ? On ne va pas vous faire un dessin, vous l’avez déjà sûrement compris au nom. L’occasion pour moi de vous rediriger vers l’article sur le sexe dans le jeu vidéo si vous ne l’avez pas encore lu.

  Va t-on enfin reconnaître le travail des freelances du jeu vidéo ?

D’ailleurs, si vous voulez une anecdote sur ce projet de love hôtels, on racontait que Hiroshi était un grand consommateur de ce type de chaîne. Attention quand même, car des découvertes récentes tendent à prouver que cette histoire aurait pu être inventée de toute pièce. 

Les jouets, la bouée de sauvetage

Durant les années 1960, l’histoire de Nintendo sera donc faite de tentatives de percer dans des domaines variés. Portions de riz, love hotels et même compagnie de taxi, Hiroshi va tester énormément de choses.

Le problème, c’est que cela ne marche pas et que les actions commencent à chuter. Sauf qu’il y a un projet qui marche, celui des jouets ! En 1965, l’entreprise embauche Gunpei Yokoi qui va rapidement monter les échelons.

En 1966, Nintendo va rencontrer l’un de ses plus gros succès avec l’Ultra Hand. C’est un simple bras télescopique, mais celui-ci va se vendre à pas moins de 1.2 millions d’unités ! Un chiffre totalement fou qui permet à Nintendo de repartir de l’avant.

Mais surtout dans les années qui suivront, l‘histoire de Nintendo tournera autour des jouets. D’ailleurs en 1969, Hiroshi décide qu’une branche “Games” doit être créée et il en confie logiquement les rênes à Gunpei (qui sera quelques années plus tard l’inventeur des fameux Game and Watch).

D’ailleurs, en 1970 sort le Beam Gun, un jouet de tir qui utilise de l’électronique. C’est de nouveau un succès et cela conforte Nintendo dans son idée que les jouets et notamment ceux utilisant de l’électronique sont le futur !

publicité-ultra-hand-nintendo

publicite-ultra-hand-nintendo

L’Ultra Hand, le premier gros succès de Gunpei Yokoi (Crédit : beforemario.com)

1972, l’histoire de Nintendo dans le jeu vidéo commence enfin !

En 1972, l’histoire de Nintendo prend alors une nouvelle dimension avec la sortie de l’Odyssey aux USA. Cette console marche bien et Nintendo va passer un accord pour distribuer la machine au Japon.

Cette distribution commence en 1974 et l’année d’après, Nintendo annonce la sortie de l’EVR Race, sa première borne d’arcade ! Mais malgré un lancement compliqué, Nintendo ne s’arrête pas là.

En 1977, ce sont les Color TV Games, les premières consoles de Nintendo qui sont lancées. Si ce sont les premières, ce ne sont pas les dernières et on ne compte aujourd’hui plus les succès dans ce domaine. D’ailleurs, au fur et à mesure des années, Nintendo finit par se concentrer exclusivement sur le jeu vidéo.

Voilà, vous savez désormais tout des premières années de l’histoire de Nintendo où comment après 88 ans d’existence, l’entreprise a produit ses premières consoles.

L’histoire de Nintendo est vaste et il est compliqué de vous décrire précisément tous les événements en un seul article. C’est pour cette raison qu’après la fondation, nous nous intéresserons à l’histoire moderne de l’entreprise dans un prochain article.

Vous aimerez lire aussi

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !