Accueil » Leeroy Jenkins : Ce fan de WoW qui a laissé une trace indélébile sur la licence

Leeroy Jenkins : Ce fan de WoW qui a laissé une trace indélébile sur la licence

Par Dimitry Bigot
Leeroy-Jenkins-histoire-World-of-Warcraft

Leeroy Jenkins, si avez connu la grande époque des MMORPG ou vous êtes simplement un fan des jeux Blizzard, son nom ne vous sera pas inconnu. En revanche, si vous êtes un peu plus jeune, l’histoire qui va suivre ne vous dira peut-être rien. Cependant, le joueur auquel je m’intéresse aujourd’hui est légendaire et a marqué la licence World of Warcraft et plus généralement, le jeu vidéo en ligne.

Il y a quelques temps de cela je vous parlais d’Elden Ring.  J’avais décidé de vous évoquer une histoire assez folle, celle de Let Me Solo Her. Ce joueur a réussi en quelques semaines à devenir une légende du jeu et d’internet. Mais le jeu vidéo n’étant pas un média récent, il ne vous a pas échappé qu’il n’était pas le premier à réussir cet exploit. 

Par le passé, les jeux vidéo ont été à l’origine d’énormément de buzz. Il y en a eu tellement qu’il est impossible de tous vous les citer. Certains ont laissé une empreinte durable dans la culture web et persistent jusqu’à nos jours. C’est le cas de Ben Schulz, mais par la suite, que nous appellerons par son pseudonyme sur World of Warcraft. Un pseudo à l’origine d’un succès complètement dingue, Leeroy Jenkins. Ce nom, tout fan de WoW et même de Hearthstone le connaît. Sur le premier jeu, c’est un PNJ et sur le deuxième une carte. 

Mais avant d’apparaître dans ces deux jeux, Leeroy Jenkins, c’est avant tout une vidéo. Celle-ci va le propulser sur le devant de la scène médiatique et lui permettre de devenir rapidement une star internationale. Aujourd’hui, je vous propose de revenir sur cette incroyable histoire. 

Leeroy Jenkins, un succès inattendu 

Nous sommes le 10 mai 2005 quand la folle aventure de Leeroy Jenkins commence. Pour vous donner une petite idée d’internet à cette époque, eh bien sachez que YouTube en est seulement à ses balbutiements avec quelques semaines d’existence au compteur. Difficile de connaitre le succès en postant une vidéo sur le net pensez-vous sûrement à raison. 

C’est pourtant ce que va faire la guilde PALS FOR LIFE dont est issu Leeroy Jenkins. En effet, celle-ci va poster sur des forums la vidéo de l’une de leurs tentatives ratées pour passer l’un des donjons du jeu, le Pic de Rochenoire. Mais cette tentative n’est pas comme les autres. 

Au premier abord, il s’agit d’une scène assez classique de World of Warcraft ou plus généralement de MMO. Le groupe se prépare avant de rentrer dans une pièce complexe du donjon. Le chef de groupe donne des consignes et évalue les risques de la salle. À la surprise générale, un des membres du groupe, Leeroy Jenkins décide de foncer dans la salle en criant son propre nom. 

Le problème, c’est que dans cette salle, il y a des œufs de dragonnets. Dès que vous marchez dessus, ils éclosent. Vous vous en doutez, si les créatures qui apparaissent sont assez facilement maîtrisables seuls, quand elles sont des dizaines, c’est un cauchemar. 

C’est d’ailleurs ce qui va arriver dans la suite de la vidéo. Les compagnons de Leeroy Jenkins, le voyant se ruer dans la salle, décident de partir le sauver. Il est déjà trop tard, lorsqu’ils arrivent, c’est le chaos le plus total. Ils sont submergés par le nombre de créatures présentes et meurt les uns à la suite des autres.

  Comprendre le racisme dans le jeu vidéo : entretien avec Mehdi Derfoufi

La légende commence à prendre forme

Forcément, à la fin de cette mésaventure, les coéquipiers de Leeroy Jenkins sont agacés et commencent à le critiquer ouvertement pour ce qui vient de se passer. Mais celui-ci rétorque alors qu’au moins, il a du poulet. Car pendant que ses compagnons étaient en train de se préparer, Leeroy Jenkins faisait réchauffer du poulet.

C’est à son retour et n’ayant rien suivi de toute la stratégie qui allait être employée pour passer cette salle que Leeroy jenkins a décidé de foncer. Rapidement, cette histoire commence à faire pas mal de buzz sur les forums où la vidéo est postée. En quelques semaines, Leeroy Jenkins devient une star à une époque où internet ne favorisait pourtant pas vraiment les histoires comme celle-ci.

Pour vous donner un ordre d’idée de ce que va devenir ce phénomène, Leeroy Jenkins sera même invité officiellement par Blizzard pour la Blizzcon 2007. Une nouvelle mise en lumière pour un Leeroy Jenkins qui devient le meme suprême de la communauté World of Warcraft. Durant les années qui suivent, il est une icône, jusqu’à ce que le jeu lui-même décide de lui rendre hommage.

Leeroy Jenkins à jamais dans le lore World of Warcraft

L’histoire de Leeroy Jenkins a fait énormément de bruit. À tel point qu’après quelques années, Blizzard réalise le rêve de Ben Schultz en canonisant son personnage dans l’univers de World of Warcraft. L’ultime récompense pour un joueur comme lui. 

D’ailleurs, Blizzard va se servir de la vidéo de base pour modeler un lore autour de ce personnage de Leeroy Jenkins. Comme dans la vidéo, c’est un aventurier venu s’aventurer au Pic de Rochenoire en quête d’équipement. Malheureusement, comme dans la vidéo, il s‘est précipité et a déclenché l’éclosion des œufs, causant sa mort. 

Quelques années plus tard, un groupe de champion qui passait par le Pic de Rochenoire a découvert le cadavre de Leeroy Jenkins et l’a ressuscité. Grâce à eux, il parvient à triompher du Pic de Rochenoire. Dès lors, il accompagne ces aventuriers dans leurs aventures. 

De même, si jamais il vous prend l’idée de faire la même chose que Leeroy Jenkins en fonçant tête baissée, sachez qu’un haut fait existe ! Celui-ci récompense les joueurs qui réussiront à tuer 50 dragonnets en 15 secondes. Il n’y a donc pas d’autre choix que de foncer sans réfléchir pour cela. 

Il s’agit déjà d’une très belle histoire. Si dans l’exemple de Let Me Solo Her, des joueurs ont créé des mods à son effigie, ici, il s’agit d’une implémentation dans le lore officiel du jeu de la part de Blizzard. Mais le mieux dans cette histoire, c‘est qu’elle ne s’arrête pas là ! 

Leeroy Jenkins Wolrd of Warcraft
Leeroy Jenkins a atteint une telle popularité qu’il a été ajouté au jeu en tant que PNJ (Crédit : Blizzard)

Une carte bourrée de références

Nous sommes le 11 mars 2014 quand sort officiellement Hearthstone. Ce jeu bien qu’il soit nouveau ne part pas de rien. Blizzard a décidé de mettre à l’honneur les personnages de World of Warcraft. Le titre se veut être un jeu de cartes populaire dans les tavernes d’Azeroth. 

Il n’est donc pas illogique de retrouver pas mal de personnages que vous avez déjà croisé lors de vos aventures sur WoW. En revanche, ce qui peut l’être un peu plus, c‘est l’hommage redoublé de Blizzard à Leeroy Jenkins. Le personnage devenu iconique est présent dans le jeu, mis à l’honneur par une carte légendaire. 

  Let Me Solo Her : Ce combattant nu devenu une légende de Elden Ring

Cette carte est un petit bijou qui résume à elle seule toute l’histoire de Leeroy Jenkins. Normalement, sur Hearthstone, quand vous posez une carte, vous ne pouvez pas attaquer immédiatement avec celle-ci. Mais avec Leeroy Jenkins c’est possible car celui-ci possède la capacité charge. 

Comme dans la vidéo d’origine, il peut donc foncer sans réfléchir sur l’objectif. Cependant, comme dans la vidéo, cela risque de lui coûter la vie. Car, en plus d’avoir charge, il invoque aussi deux dragonnets 1/1 pour l’adversaire. Or, Leeroy Jenkins a certes 6 points d’attaque, mais seulement 2 PV. Il peut donc foncer dans le tas, mais se faire immédiatement tuer par les deux petits dragonnets si vous ne le protégez pas. La cerise sur le gâteau, quand il se fait tuer, il nous dit qu’au moins, il a du poulet.  Quand on vous disait que cette carte était un petit bijou en termes de lore. 

Une notoriété qui dépasse World of Warcraft

Au fur et à mesure des années, Leeroy Jenkins s’est fait une place de choix dans le monde de World of Warcraft. Mais sa réputation était telle qu’il a même réussi à devenir une véritable référence dans le domaine de la pop culture avec de nombreuses apparitions dans d’autres jeux et médias. 

Commençons par les jeux par exemple. Dans le premier épisode de la série Mass Effect, quand vous arriverez sur la planète Eden Prime, vous partez avec un groupe de soldats et parmi ceux-ci, l’un d’entre eux fonce tête baissée sur des ennemis menant à sa mort. Le nom de ce PNJ, Richard L Jenkins. 

Dans Duke Nukem Forever, la référence est encore plus claire. Un PNJ escortant Duke et nommé Jenkins fonce sur un pont où il se fait tuer par un vaisseau alien. Lors de sa mort, Duke lâche alors un “Damn it Leeroy” qui ne laisse que peu de place au doute vis-à-vis de la référence. Enfin, dans Dark Souls, vous allez pouvoir affronter un paladin du nom de Leeroy. 

Mais si on peut se dire que c’est assez logique que ce personnage ait marqué le monde des jeux vidéo, il peut être surprenant d’y voir des références dans le monde de la télévision. Dans ce domaine, on peut par exemple parler de la série How I Met Your Mother. Lors d’un épisode, Barney sort d’une pièce en criant son nom, tel Leeroy Jenkins, un sacré clin d’œil.

mort Leeroy Jenkins Mass Effect

Richard L Jenkins, l’une des nombreuses références à Leeroy Jenkins (Crédit : Mass Effect Wiki)

Leeroy Jenkins, une histoire inventée de toute pièce

Dès la publication de la vidéo originelle de Leeroy Jenkins, des doutes ont commencé à émerger dans la tête de pas mal de monde. En effet, on se demandait si cette vidéo était vraie ou bien si toute cette histoire avait été montée. Il est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions. 

Entre la réaction lunaire de Leeroy Jenkins qui décide de foncer tête baissée dans une salle ou encore sa réplique quand tout le monde commence à lui reprocher d’avoir tuer le groupe, certains ne se sont pas laissés avoir. 

  Histoire de l'esport : Jeu vidéo et compétition, 30 ans avant

D’ailleurs, Leeroy Jenkins et PALS FOR LIFE ont depuis le début joué sur le fait de ne pas vraiment révéler si cette vidéo était préparée ou non, indiquant qu’ils laissaient les fans seuls juges de la situation. Mais la vérité a fini par être révélée en 2017, soit plus de 12 ans après la publication originale. 

C’est Ben Vinson, un ami de Ben Schultz qui dévoile alors à Kotaku, lors d’une interview, que la séquence avait en effet été préparée. D’ailleurs, dans les jours qui suivirent, une vidéo montrant les premières prises fera son apparition sur le net, confirmant définitivement que cette histoire de Leeroy Jenkins était bel et bien un coup monté. 

Leeroy Jenkins charge

On a appris que bien plus tard que toute cette histoire avait été mise en scène (Crédit : Blizzard)

Qu’est que nous apprend cette histoire de Leeroy Jenkins ?

Depuis le début, je raconte cette histoire de Leeroy Jenkins et comme vous avez pu le voir, celle-ci a pris des proportions sans précédent. La guilde de Leeroy Jenkins ne s’attendait pas à ce que leur canular prenne une telle ampleur. Elle était certes préparée, mais pas pour un tel succès. 

L’histoire de Leeroy Jenkins nous apprend beaucoup sur la place des joueurs dans la culture du jeu vidéo. Sans joueur, il n’y a pas de jeu. C’est encore plus vrai dans des titres comme des MMO qui sont pensés pour durer dans le temps. 

Les développeurs et les studios ont rapidement compris que leurs joueurs devaient être choyés et c’est exactement ce qui s’est passé avec Leeroy Jenkins. Dans les années qui suivirent, de nombreux exemples de joueurs remerciés par le studios ont émergés avec le temps.

L’histoire de Leeroy Jenkins, c‘est la preuve que les joueurs ont un impact sur leurs jeux préférés. C‘est par leur passion et aussi la création de contenu que ces jeux deviennent de véritables canon de la culture web. Si l’on peut dire que World of Warcraft aurait sûrement eu un succès immense, même sans Leeroy Jenkins, on ne peut pas nier que cette vidéo est un moment fort de l’histoire du jeu. Un moment qui reste dans les mémoires des joueurs, alors même que certains événements directement liés au jeu ont pu être éclipsés avec les années. 

Vous aimerez lire aussi

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !