Accueil » Esport insights ouvre ses portes !

Esport insights ouvre ses portes !

Par La rédaction
Esport-insights ouvre ses portes

Vous avez déjà vécu ce moment ?

Vous vous sentez prêt à montrer au monde entier le résultat de votre travail. Vous bombez le torse fièrement en vous approchant fébrilement de l’estrade. Vous êtes sûr de vous, mais en même temps, une énorme boule vous prend aux tripes et vous empêche d’être complètement à l’aise avec le moment présent.

“Suis-je à la hauteur ?” “Est-ce que je ne me suis pas trompé quelque part ?”

C’est exactement le sentiment que vit toute l’équipe d’Esport insights aujourd’hui. Après de longues semaines à réfléchir et à travailler comme des dingues sur le projet, nous y sommes enfin. Il est là, devant vos yeux.

Vous devez certainement vous demander ce qu’on fait là. Laissez-moi vous poser une question avant de commencer.

Vous êtes-vous déjà demandé où sera l’esport dans 10 ans ? (d’ailleurs, si vous voulez y répondre vraiment, je vous invite à venir en discuter dans les commentaires, toute l’équipe sera là pour vous !)

J’imagine que nous avons probablement chacun notre avis sur la question. Certains vous répondront que l’esport aura dépassé le sport et sera le premier média culturel au monde. D’autres vous riront au nez en répétant avec narcissisme que ça restera un marché de niche qui n’intéressera que les passionnés.

Je vais vous dire, on n’en sait rien. Ni vous ni moi ne pourrons prédire ce qu’il se passera dans les prochaines années. C’était la même chose il y a 10 ans, rassurez-vous. On a fait le test en allant poser la question à quelques anciens pour voir ce qu’ils en pensent.

Zidwait, directeur de Team aAa  :

La fin des années 2000 a été compliquée pour l’esport, différentes entités ont disparu comme la CPL ou l’ESWC (qui est revenu par la suite) et beaucoup s’inquiétaient de la suite. J’avais quelques craintes, mais je sentais tout de même qu’il y avait une certaine ferveur du côté des fans et que ça ne pouvait pas disparaître. Je voyais l’esport grandir, mais pas si vite.

Pourquoi ? Car à l’époque les éditeurs ne s’intéressaient pas du tout à la scène esport de leurs propres titres. Nous étions loin d’imaginer Blizzard lancer un circuit professionnel sur l’un de ses jeux par exemple, il fallait compter sur les organisateurs tiers et les communautés de joueurs pour faire avancer les scènes, doucement, mais surement. Puis le streaming grand public est arrivé. Ca existait déjà, mais c’était loin d’être simple, depuis tout le monde peut streamer et ça a permis de démocratiser la discipline. L’économie du secteur a explosé grâce à cela et ce n’est pas plus mal.

Dans les années 2007/2008, j’imaginais un futur assez radieux pour le sport électronique dans les prochaines décennies, mais j’étais loin de me dire qu’on en serait là en 2018. Ça a été extrêmement vite alors qu’entre 1998 et 2010 ça n’avait pas été le cas. L’avènement du streaming et l’arrivée de nouveaux jeux (SC2, LoL, CSGO…) ont mis un coup d’accélérateur très impressionnant. En moins de cinq ans, nous avons assisté à une plus grosse transformation de la discipline que lors des quinze précédentes années. Et je pense que la transformation va être encore plus importante dans les années à venir, il faudra attendre encore quelque temps, 2025 peut-être, avant d’atteindre le « format final » du secteur.

Drijoka, co-dirigeant de WAT Social Club :

Non, je ne pensais pas que l’esport allait être où il est aujourd’hui. Objectivement, je pensais même jamais travailler dans l’eSport et je m’y investissais comme j’aurais pu m’investir pour entraîner des gamins dans le club de foot du quartier.

Ce qui a vraiment poussé l’eSport, c’est le streaming et la possibilité pour tout le monde de voir les meilleurs joueurs du monde s’affronter. Les audiences ont grimpé, c’est devenu rentable pour les éditeurs d’investir dessus pour allonger la durée de vie de leurs jeux. Couplé au déclin de la TV et à adblock, l’eSport devient une vraie solution de repli pour une marque qui veut communiquer sur les jeunes.

On fera le bilan dans quelques années mais, évidemment, je vois d’un bon œil le développement du milieu. Cela dit, je crois quand même qu’il y a beaucoup d’esbroufe sur les chiffres, beaucoup de nouveaux arrivants malsains et pour l’instant on ne peut pas dire que tout ce qui se fait soit très heureux.

Dès 2008, j’imaginais déjà assez bien les stades, les grosses retransmissions, les gros clubs… Par contre, ce que je n’imaginais pas du tout c’est que “eSport” deviendrait un mot pour faire cool, au point d’y mettre tout et n’importe quoi dedans. Aujourd’hui, on vend un streamer qui joue à God of War comme quelque chose d’eSport et ça me gave un peu.

10 ans auparavant, le cashprize en compétition se résumait la plupart du temps à un clavier qui terminait sa petite vie dans un tiroir. Aujourd’hui, on parle de millions, de gros salaires et d’encadrement professionnel. En seulement une décennie, l’esport est passé d’un hobby de passionnés stigmatisés à une activité mainstream qui rameute les copains de vos copains qui n’ont jamais lancé un jeu avant Fortnite.

  Un grand pas en avant pour Esport Insights !

L’esport vient à peine de sortir de son état de foetus

On assiste à la naissance d’un univers que l’on se rêvait tous de vivre il y a 10 ans. Devenir joueur de jeux vidéo est devenu le nouveau rêve américain. Même les plus grandes institutions commencent à comprendre que l’esport existe et y voit un terrain de jeu spéculatif excitant.

Stade-rempli-League-Of-Legends-1024x576

Crédit : lolesport

Toute cette lumière expose pourtant un secteur à peine capable de tenir sur ses jambes. Les chevilles lourdes et tremblantes, l’esport avance, mais mal. L’eldorado des premiers jours devient une désillusion à laquelle on ne veut pas croire. Beaucoup se brisent les dents devant une opportunité qui paraissait irrésistible.

Comment peut-on leur en vouloir ? Qui n’a pas déjà eu envie de se lancer et d’en faire son métier ? La tentation est immense. Même si ce n’est pas votre cas, peut-être avez-vous envie d’en comprendre davantage sur ce milieu passionnant ?

Réussir dans l’esport, ce n’est pas forcément plus difficile qu’ailleurs. Le problème, c’est que nombreux se lancent à l’aventure sans prendre le temps d’analyser les enjeux derrière leurs décisions.

Noi, caster chez O’Gaming, a balancé un pavé dans la marre avec un TwitLonger intéressant que vous devriez lire si ce n’est pas déjà fait.

Vous pouvez ne pas être d’accord avec lui sur tous les points. Mais on ne peut pas lui enlever certaines vérités sur un constat bien réel. Malgré le brouhaha des dernières années, l’esport reste un milieu amateur dans sa relation professionnelle, sans argent et surtout sans repères.

Certains réussissent et ont un parcours que vous enviez secrètement, mais ils restent une minorité. Ce n’est pas pour autant que les portes sont fermées. Mêmes les personnes évoluant professionnellement dans l’esport sont face à leurs interrogations.

L’esport sonne comme un doux rêve. Un milieu avec une magie. Mais il a aussi ses problèmes profonds auxquels il doit faire face.

Je peux vous en citer à la pelle :

• Comment doit-on mieux encadrer les joueurs ?
• Comment éviter que de jeunes joueurs gâchent leur vie à tout lâcher pour tenter le pari de l’esport ?
• Comment mieux communiquer et se vendre ?
• Comment éviter les escroqueries ?
• Comment éviter le burn-out des joueurs ?
• Comment paraître crédible aux yeux des marques ?

La liste est loooongue…

L’esport n’a jamais eu autant de défis qu’aujourd’hui. On doit l’aider. En tant qu’acteur, que vous souhaitiez gagner votre vie avec ou non, chacun a besoin de connaître sa place et ce qu’il peut apporter.

L’esport est un milieu fermé où l’information circule mal. On a besoin que ça évolue pour débloquer des opportunités et mieux comprendre notre environnement. C’est dur de les trouver par soi-même. Souvent, elles sont bien gardées et on ne les cherche même pas au bon endroit…

Si vous êtes sur ce blog à lire ces lignes, c’est que l’esport ne vous laisse pas indifférent. Que vous vouliez réussir à travailler dans l’esport ou même simplement mieux le comprendre, vous devez certainement avoir envie d’obtenir des informations qui vont vous aider à avancer ? C’est ce qu’on souhaite vous donner.

  Un grand pas en avant pour Esport Insights !

Je vous explique.

Qu’est-ce qu’Esport Insights ?

L’idée est venue d’elle même après un léger tour d’horizon. L’offre d’articles liés au business de l’esport n’est pas développée en France. Il n’y a pas assez de demandes pour être viable économiquement.

Quelques acteurs essaient de proposer de l’information, mais, très souvent, ce sont des traductions d’articles américains n’apportant pas de plus-value supplémentaire, ou alors, le rythme de publication est trop léger.

Mes 5 compères et moi-même avons eu l’idée de lancer ce blog pour changer ça. D’ailleurs, si vous avez envie d’en apprendre plus sur nous, je vous laisse découvrir notre page à propos.

L’équipe est composée de 5 rédacteurs et 1 graphiste. Chacun de nous possède une certaine expérience dans le milieu, mais nous n’avons pas la prétention de changer ce monde seul. On va plutôt profiter de nos compétences et de nos visions singulières en partant à la rencontre de tous les acteurs du milieu pour vous proposer des articles qualitatifs liés à leurs points de vue sur des problématiques profondes de l’esport.

Ces derniers n’ont pas toujours le temps ni le support pour offrir leurs vécus. Pourtant, ils ont une vision bien plus complète du milieu que n’importe qui. S’il y a bien des personnes qui peuvent nous aider à construire un esport meilleur, c’est bien eux. Ils ne pourront pas y arriver seuls.

Grâce à leurs retours, nos articles auront, je l’espère, une réelle valeur ajoutée pour nous faire avancer, tous ensemble.

Nos articles sortiront tous les 2 jours. Il seront détaillés, complets et de qualités (on l’espère en tout cas), et permettront d’apporter un peu de lumière sur le secteur.

Le premier paraîtra Mardi 3 Juillet et traitera de la manière dont nous devons parler de l’esport au grand public avec comme invités : Paul Arrivé, journaliste de l’Equipe, et Bertrand Amar, qu’on ne présente plus.

Ensuite, nos prochains articles évoqueront avec nos invités :

  • Les micro-transactions, la mine d’or de Fortnite !
  • Streamer sur Twitch : à quel prix ?
  • Comprendre le système de franchise sur League Of Legends et des LCS EU.
  • L’importance des réseaux sociaux pour une équipe esport !

On espère que vous prendrez plaisir à les découvrir très prochainement ! Abonnez-vous à la Newsletter pour être sûr de ne pas les manquer.

On espère vous revoir très vite !

Vous aimerez lire aussi

1 Commentaire

Crash Team Racing peut-il supplanter Mario Kart et devenir une référence esport ? - Esport insights 19 janvier 2019 - 18 h 20 min

[…] hasard a voulu qu’au lancement d’Esport Insights en juillet, un de nos premiers followers attire mon regard. Ce mystérieux follower, c’est Florian […]

Reply

Laisse un commentaire

Soutenez nous en vous abonnant à notre newsletter !

Recevez gratuitement nos interviews (et bien plus encore !) directement dans votre boite mail. 

Vous êtes bien abonné(e). Merci !